Acculé de tous les côtés, le président français Emmanuel Macron a décidé de répondre aux maires de France qui semblent, eux aussi, en avoir marre. Alors que le mouvement des gilets jaunes semble être bel et bien entamé, le président français Emmanuel Macron doit également jongler la colère des transporteurs, du personnel médical, mais également celle des maires de France. Aujourd’hui, le président de la République a d’ailleurs décidé de leur adresser une lettre, dans le but de calmer les esprits.

Le prochain congrès des maires de France s’annonce compliquer à gérer pour l’exécutif. En effet, ces derniers semblent de plus en plus désemparés face à                  «l’addition de mauvaises manières et de mauvaises méthodes ». Résultat ? Si Emmanuel Macron ne fera pas le déplacement, le Premier ministre Édouard Philippe sera, lui, de la partie, pour un discours et une rencontre qui s’annoncent d’ores et déjà tendus.

Le président Macron, face à de multiples grondes

Histoire de calmer les esprits, le président français a, pour sa part, décidé d’écrire une lettre à tous les élus de France afin de leur faire part de sa détermination et de son engagement continu. Selon lui, le pays ne peut réussir face aux grands défis contemporains, que grâce à la mobilisation générale, des élus locaux et surtout, des citoyens. Afin de souligner leur travail, ce dernier a également tenu à les remercier, assurant que sans les maires, les artisans de la transformation du pays, la France ne serait pas la même.

Une gronde qui va ainsi de pair avec le mouvement citoyen actuellement en place des gilets jaunes. En effet, dans la rue, des milliers de Français se sont donnés rendez-vous afin de manifester contre la hausse des prix de l’essence, ou encore, contre la hausse des taxes et la baisse du pouvoir d’achat de manière générale.

1 COMMENTAIRE

  1. LE ROI MACRON SE FOUT DE TOUT IL NOUS RUINE COMME ONT FAIT LES ROUMAINS TUÉS PAR LE PEUPLE CAR ILS LEUR PRENAIENT TOUT ET S’ENRICHISSAIENT SUR LEUR DOS..

Répondre à Gaby Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom