Nucléaire : comment la Corée du Nord joue avec Donald Trump

Nucléaire : comment la Corée du Nord joue avec Donald Trump

Lors du sommet historique à singapour, Trump et Kim Jong Un s'étaient faits des promesses, lesquelles ne sont pas respectées par Kim JONG UN selon des chercheurs d'un cabinet d'études basé à Washington

Rencontre Corée du Nord – Corée du Sud : Une nouvelle “très positive” selon le Kremlin

Il est survenu par la suite un revirement spectaculaire dans les relations entre les deux pays, puisque Donald Trump et Kim Jong Un se sont rencontrés lors d’un sommet historique à Singapour. Lors de cette rencontre, les deux chefs d’État avaient abordé la question de la dénucléarisation de la péninsule Nord-coréenne.

Des accords avaient été conclu et Kim Jong Un avait exprimé sa volonté d’entamer le processus de désarmement nucléaire de son pays sans toutefois donner plus d’informations. Depuis, les autorités nord-coréennes ont renoncé aux essais balistiques et nucléaires puis ils ont démantelé un site de tests de missiles. Ils ont aussi promis si les USA acceptent de faire des concessions de démonter leur principal complexe nucléaire.

Cependant, des chercheurs du Center for Strategic and International Studies (CSIS), un cabinet d’études basées à Washington, ont localisé 13 sites de missiles non déclarés par Pyongyang, et de préciser que ce nombre pourrait s’élever à 20.

Selon les chercheurs du CSIS, il y aurait des bases de missiles dispersés un peu partout en Corée du Nord, dans des tunnels forés dans des régions montagneuses. Ces sites renfermeraient des armements sensibles comme les missiles intercontinentaux (ICBM) qui sont situés dans des zones reculées de la Corée du Nord.

D’après certaines sources, des missiles de portée intermédiaire capable de frapper le Japon et la Corée du Sud sont dissimulés dans des zones reculées de la Corée du Nord.

 

Commentaires

Commentaires du site 0