Gilets Jaunes : Pamela Anderson saluée pour son analyse

Gilets Jaunes : Pamela Anderson saluée pour son analyse© HIELY Cyril/PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Résidant désormais en France, Pamela Anderson a décidé de s'impliquer et suit d'un regard attentif l'évolution de la situation des gilets jaunes. Selon elle, les "élites" sont responsables de ce marasme social.

Rejeté en France, Manuel Valls tente l’aventure espagnole

Résidant désormais en France, l’actrice américaine Pamela Anderson garde un œil bienveillant sur la situation dans laquelle se trouve actuellement le pays. Chose insolite, cette dernière s’est notamment permise de donner son point de vue, directement sur les réseaux sociaux. Une analyse de la situation qui a été très bien perçue.

Pamela Anderson pointe du doigt les “élites”

En effet, la compagne du footballeur marseillais Adil Rami a bien évidemment pointé les violences ayant émaillé la manifestation parisienne de samedi dernier, tout en ajoutant mépriser les classes bourgeoises et leurs avantages. Toujours selon ses dires, la France est aujourd’hui un pays souffrant de criantes inégalités, entre ces « élites des grandes villes », représentées par le président Macron, et ces « pauvres des zones rurales », soit 99% de la population.

Une analyse de la situation que de nombreux internautes ont salué, estimant par ailleurs que cette dernière comprenait bien mieux la France que certains politiques. D’ailleurs, cela s’en ressent puisque, les gilets jaunes qui dénonçaient à l’origine la hausse du prix des carburants, dénoncent désormais toute une flopée d’inégalités, prouvant de fait que la colère sociale est bien profonde. 

Une situation sous haute tension

Le dernier rassemblement a ainsi été marqué par de nombreux affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. En effet, rien que dans Paris, 133 personnes ont été blessées, dont 23 représentants de la police. 412 personnes ont également été interpellées et 378 placées en garde à vue. D’ailleurs, cela s’en ressent puisque les gilets jaunes qui dénonçaient à l’origine la hausse du prix des carburants, dénoncent désormais toute une flopée d’inégalités, prouvant de fait que la colère sociale est bien profonde.

Commentaires

Commentaires du site 0