Plusieurs ‘”spoliés” de l’affaire Icc-Services sont descendus ce mercredi 09 janvier 2019 dans les rues de Lokossa dans le département du Mono. Ils réclament le remboursement de leurs sous.

Les “spoliés” d’Icc-services résidant dans le département du Mono ont battu le macadam ce mercredi 9 janvier 2019 à Lokossa. Alors que le procès tendant à situer les responsabilités des personnes citées dans ce scandale financier se poursuit à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet) à Porto-Novo, les ‘’victimes’’ de ce département ont décidé d’organiser une marche pour disent-ils réclamer justice et remboursement.

A cet effet, ils adressent leurs messages directement au président de la république, Patrice Talon. « Affaire Icc et consorts : les spoliés  du mono appellent le président Patrice Talon au secours », « les victimes de l’affaire Icc et consorts implorent l’indulgence du chef de l’Etat, Patrice Talon », ce sont entre autres les messages qu’on peut lire sur les banderoles tenues par ces marcheurs. Ils ont souhaité que justice soit faite.

12 Commentaires

  1. Ce procès n’aboutira a aucune reparation pour les malheureux souscripteurs…
    Talon n’a cure de ces malheureux qui se sont fait plumer par des bandits avec la complicité active ou passive des hauts bourgeois du Benin , du president aux ministres ( Koupaki, Daouda…, aux DC ( Mathis…), directeur de BCEAO ( De Souza).
    Un veritable proces devrait faire suite a une instruction sérieuse, avec des faits établis, des prevues, correspondances, témoignages recueillis par écrits ou enregistres, recoupes, une liste établie de prévenus, auteurs ou complices identifies, témoins identifies, tout ceci avant le debut du procès dont le but serait d’établir la culpabilité des prévenus et complices et leur condamnation aux fins de reparation sur leur biens saisis ou a saisir…
    Au lieu de cela, on a une farce tragi comique ou des gens sont appelés a la barre de façon circonstancielle, des declarations dénuées de sens proférées par les magistrats qui jettent au vent leur obligation de reserve, …

    BREF CE PROCES EST UNE ILLUSTRATION DE L’INSTRUMENTALISATION DE NOTRE JUSTICE A DES FINS POLITIQUES….
    Le seul but est de salir YAYI – dont je n’ai jamais dit qu’il est sain- pour requires ses chances électorales, après avoir contraint a l’exil ses lieutenants…

    Pouahhhh

  2. Mr AGADJAVIDJIDJI, je demande de laisser la justice faire son travail, par simple réflexe de républicain et de démocrate!!!

    Si non, il n’y a aucune justice au Bénin de Pätrice TALON. la récente décision de la CADHP dans le dossier ADJAVON en est une parfaite illustration.

    La CRIET qui n’est pas une cour d’appel, se permet de se prononcer sur les dossiers d’appel en violation des textes qui organisent le système judiciaire au Bénin.
    Mieux, juge une deuxième fois après un jugement d’un tribunal de premier degré.

    Pouvez vous faire un peu preuve de sérieux et reconnaître que nous vivons sous Patrice TALON dans un Etat de non droit????

  3. Qu’est ce que Patrice Talon a avoir avec ce dossier si ce n’est pas une volonté de manipuler ce dossier à des fins politiques????

    Les auteurs sont devant la justice, laissez la justice fait son travail!!!

    Comme la CRIET est un organe politique et non judiciaire, il faut susciter des marches pour accompagner le théâtre qui s’y déroule.

    Ils sont aux aboies face au rejet total des populations vis à vis du pouvoir, il faut agiter des dossiers pour discréditer.

    C’est des manœuvres politiques malsaines , qui ne porteront pas de fruit!!!

    • “Laissez la justice faire son travail!!!!” La phrase magique que je t’attendais. Et pourtant @Sonagnon nous a toujours martelé ici qu’au Benin, la justice est morte depuis belle lurette et enterrée; et que par consequent les Koutche, Lehady et autres fugitifs n’avaient pas à se rendre…de peur de se voir denier leur droit de laver leur honneur. J’ai toujours su que t’etais une girouette sans repère. Je viens de m’apercevoir que tu n’es plus sain d’esprit.

      Bon week end l’ami @Sonagnon.

  4. Un sohou , inculte , parent de l’autre dakpe organisateur de cette marche de la honte , entrain de déblatérer devant la criet . Procés de la honte et de mêpris de nos hauts fonctionaires

  5. Une marche de c.ons , tous achetés par dakpe sossou pour marcher contre un billet de 500 frs . Aucun de ces marcheurs achetés ,n’ est souscripteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom