Les grandes puissances mondiales sont en train d’étaler leur puissance militaire. Après les États-Unis, la Russie, c’est autour de la Chine de montrer sa toute dernière arme au monde entier.  

En Avril 2017, les Etats-Unis avaient largué en Afghanistan la plus puissante arme conventionnelle de leur arsenal. Il s’agissait d’une bombe à effet de souffle massif (Massive Ordnance air Blast — MOAB), qui avait été surnommée la “mère de toutes les bombes”. L’utilisation de cette terrible arme sur le territoire afghan avait pour but de détruire un réseau souterrain du groupe Etat islamique dans l’est du pays.

À l’époque, Donald Trump le président américain avait exprimé toute son admiration pour son armée. il y a quelques jours, la Russie de Vladimir Poutine avait annoncé avoir mis au point un missile dernière génération capable d’atteindre n’importe quelle cible à une vitesse stupéfiante.

Version chinoise de la mère de toutes les bombes

Tout récemment, la Chine a annoncé avoir testé sa plus puissante bombe non nucléaire et selon un média public l’arme a été surnommée ” la version chinoise de la mère de toutes les bombes” en référence à la bombe des Américains. Selon un analyste militaire chinois, la bombe serait longue d’environ cinq à six mètres, mais plus petite et légère que celle des Etats-Unis.

L’analyste poursuit en précisant ceci: “L’explosion massive qui est générée peut facilement et totalement anéantir des cibles terrestres fortifiées”. C’est le fabricant d’armement Norinco, propriété de l’Etat chinois qui a publié sur son site internet une vidéo qui montre durant un laps de temps le largage d’une bombe sur une prairie, produisant une gigantesque explosion. Le fabricant ainsi que l’Etat chinois n’ont pas voulu apporter plus de précision sur l’essai de la bombe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom