En France, le gouvernement aurait décidé de tourner le dos à Carlos Ghosn en demandant au conseil d’administration de Renault une réunion exceptionnelle.L’État Français a donc décidé de lâcher Carlos Ghosn. En effet, selon certaines informations, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, aurait demandé au conseil de direction de Renault à se réunir d’ici aux prochains jours dans le but de nommer un nouveau patron, patron qui remplacerait de fait, Carlos Ghosn, aujourd’hui engagé dans une véritable lutte judiciaire au Japon.

Loading...

Le gouvernement français tourne le dos à Carlos Ghosn

Rappelant la présomption d’innocence dont bénéficie Ghosn, Bruno Le Maire a toutefois décidé qu’il était enfin temps pour Renault et le gouvernement français, en tant que principal actionnaire de Renault, de passer à une nouvelle étape. Cette nouvelle étape passe donc par la nomination d’une « nouvelle gouvernance pérenne ». Ce dernier a toutefois pris la décision de ne pas aller plus loin dans ses explications, ne dévoilant pas par exemple, si le prochain PDG de Renault sera également celui de l’alliance avec Nissan et Mitsubishi.

Un nouveau coup dur pour Carlos Ghosn qui a longtemps été protégé et soutenu par le gouvernement français. Arrêté le 19 novembre dernier, ce dernier a tout de suite été défendu par l’exécutif, notamment Bruno Le Maire, qui ne voyait aucun intérêt à devoir le remplacer au poste de PDG. Cependant, les révélations s’enchaînant et la justice nippone se montrant inflexible, ce dernier a dû décider qu’il était temps de tourner la page. Pour rappel, l’homme d’affaires, a été mis en examen pour abus de confiance, il pourrait, de fait, rester encore plusieurs mois derrière les barreaux.

L’actuel patron de Michelin, possible candidat

Son possible remplaçant ? Jean-Dominique Senard, 65 ans, actuellement à la tête de la société Michelin. Un « grand industriel » comme l’a récemment concédé Bruno le Maire, à la conception « sociale de l’entreprise ». Un appui de taille donc pour celui qui pourrait être amené à relever l’un des plus gros défis de sa carrière professionnelle. Michelin qui pourrait d’ailleurs se positionner comme étant le fournisseur officiel de PDG à Renault puisque, après 20 ans passé dans cette même entreprise, Carlos Ghosn a été nommé à la tête de l’alliance automobile.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom