Un humouriste français qui suscite la polémique depuis qu’il aurait reçu en plein spectacle des insultes à connotations racistes ; se félicite face au public d’avoir eu l’honneur de recevoir suite à cet épisode, les encouragements du président. Donel jack’sman, puisque c’est de lui qu’il s’agit était invité sur le plateau d’une chaine française ce mercredi, afin de dire son sentiment quant à l’attaque raciste dont il aurait fait souvent l’objet. Car selon le média qui rapporte les propos, les insultes racistes en plein spectacle à l’encontre de ce jeune français d’ascendance camerounaise seraient récurrentes. 

Mais fait particulier, cette fois, il avait été encouragé et ‘’consolé’’ par d’éminentes personnalités dont Emmanuel Macron.

« Emmanuel Macron (…) est cool en vrai ; mais… »

Donel jack’sman, au cours de son ‘’show’’ au cours de l’émission, racontait comment le Président l’avait contacté par téléphone ; « J’ai même reçu le soutien du Président Emmanuel Macron, incroyable » pour l’encourager et lui dire sa désolation de voir encore de telles mentalités et de tels actes avoir encore cours dans cette République ‘’en marche’’. Et l’humoriste d’ajouter ; « Il est cool en vrai, il a beaucoup d’humour ».

Cependant, « il n’a pas rigolé », témoignait l’humoriste, alors que  profitant de l’attention présidentielle au cours de la conversation, Donel racontait qu’il aurait tenté de placer une blague ; «  A un moment je lui ai dit “Monsieur le Président, qu’est-ce qui est jaune et qui attend ? ». Une blague sur le mouvement ‘’gilets jaune’’ qui était tombée à plat puisqu’il l’aurait constaté lui-même, « il a pas ri à celle-là ».

« sale noir »

Telle est l’insulte que Donel jack’sman, aurait reçu et lui aurait valu des excuses présidentielles. Une insulte qui selon les médias, il recevrait pour la seconde fois ; « En fait il y a un constat qui est assez bizarre ; j’ai déjà vécu ça il y a 10 ans. C’est marrant parce que je jouais avec Cyril Hanouna » expliquant que le contexte aidant, il se présentait en guest star et « les mecs étaient bourrés », il n’avait alors pas fait grand cas de cet épisode.

Alors qu’à Nice au cours d’un de ses spectacles, payant celui là , 10 ans plus tard, il reçoive la même insulte, de quelqu’un « venu payer pour moi » ; cela paraissait selon Donel, si « bizarre », si invraisemblable que selon lui ; « c’est pour ça que dans la vidéo les gens rigolent. On n’y croit pas ! ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom