Le problème du racisme dans le football italien semble persister. En effet, nous sommes le 26 décembre 2018, le Napoli joue alors contre l’Inter de Milan. À 10 minutes de la fin, le défenseur sénégalais de Naples, Kalidou Koulibaly craque et applaudit de manière ironique l’arbitre de la rencontre, qui n’hésitera pas à sortir un second jaune. C’est l’expulsion.

Loading...

La sanction de Koulibaly, “une défaite pour le football”

Une tension qui s’explique par le fait que Koulibaly, durant tout le match, a essuyé des insultes racistes de la part des supporteurs intéristes. La polémique déferle sur la Série A et Koulibaly écope de deux matchs de suspension. Le 18 janvier, la Fédération italienne de football se penchait d’ailleurs sur l’appel lancé par le joueur et son club. Malheureusement, les décideurs ont estimé que la loi resterait la loi et qu’aucune circonstance atténuante n’aurait pu expliquer le geste du joueur. Résultat, sa sanction reste inchangée.

Dans les faits, si la Cour d’appel a reconnu une « ambiance inacceptable », celle-ci a estimé qu’elle ne justifiait en rien qu’un athlète se moque de l’arbitre. En outre, celle-ci a également indiqué qu’elle ne souhaitait plus, à l’avenir, que l’excuse du racisme soit utilisée afin de justicier quelconque acte de violence. Le président de la Cour, Piero Sandulli, a toutefois assuré sa solidarité envers le joueur. Une décision et une justification impardonnable pour le SSC Napoli qui a dénoncé une « grave défaite pour le football » et une « humiliation pour le combat contre le racisme ».

Le Napoli tacle la Cour d’appel

De son côté, l’Inter de Milan a écopé de deux matchs à huis clos, mais a également décidé de se lancer corps et âme dans le combat contre le racisme. Récemment, 11,000 jeunes ont ainsi été invités afin de suivre une rencontre de championnat, dans des circonstances plutôt positives. Un message qui, selon Giuseppe Marotta, le directeur général du club, tend à prouver que le club se « préoccupe de certaines valeurs ». Le Napoli lui, a remporté sa rencontre contre la Lazio de Rome, 2 buts à 1, dernière rencontre manquée par Koulibaly. « Je veux dédier cette victoire au juge Sandulli. » a d’ailleurs tenu à déclarer Aurelio De Laurentiis, le président de Naples, à la suite de la rencontre.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom