Nick Conrad, le rappeur français au coeur d’une polémique après la diffusion d’un de ses clips était hier devant la justice. Le jugement est attendu pour le 19 Mars prochain.

Il y a quelques mois nous vous parlions de la polémique après la diffusion sur Youtube de “Pendez les Blancs”(à lire ici). Un clip du rappeur français Nick Conrad dans lequel il utilise des mots bien trop crus. «Je rentre dans des crèches, j’tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents», entendait-on dans la chanson dont le clip a suscité la polémique puis a été ensuite retiré de Youtube.


La justice s’est alors saisi du dossier et le rappeur devait répondre de son acte. Hier mercredi, le rappeur était au tribunal et a tenté de s’expliquer. Le tribunal a cherché à savoir sur quoi on pouvait se baser pour affirmer sans risque de se tromper que ce n’était pas un appel à la violence avec des scènes qui paraissent si vraies et comment à son avis son clip était perçu par les internautes. Le rappeur de 35 ans a rétorqué “Je compte sur le fait que ce soit trop gros pour être vrai

Référence à American History X

Pour sa défense, le rappeur et interprète de “Pendez les Blancs” a parlé dénonciation du racisme en faisant référence à l’esclavage mais cette fois-ci dans l’autre sens. Il fait allusion ainsi aux traitements affligés aux noirs pendant cette période. Il a également souligné que son clip n’était qu’une fiction même si cela peu paraître réaliste mais rempli de références à des œuvres cinématographiques américaines qui révèlent la source de l’extrémisme américain et du racisme. Il cite à ce niveau le film American History X.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom