Dans la vallée de l’Ouémé, un violent affrontement a éclaté et fait des morts et plusieurs blessés entre les populations des villages de Hêtin sota et d’Agonguè, ce mercredi 09 janvier 2019. A la base, une querelle de plantation saccagée qui oppose les deux camps.

4 morts et plusieurs blessés. C’est le bilan d’un violent affrontement qui a opposé mercredi 09 janvier 2019 les habitants de deux villages dans la vallée de l’Ouémé. Il s’agit des villages de Hêtin Sota et d’Agonguè dont les habitants en sont arrivés à se battre à cause d’une querelle de plantations saccagées.

C’est le village de Hêtin Sota qui a enregistré le plus de victimes à savoir : 4 cultivateurs décédés dont l’un décapité et 7 blessés. Du côté d’Agonguè, on dénombre des blessés selon les témoignages. On déplore aussi 2 disparus dans le rang des habitants d’Aguonguè à en croire le chef de ce village qui affirme, au micro de Frissons Radio, avoir joué la médiation sans succès.

La version du chef de village

« Quand la situation a débuté, j’ai appelé le commissaire de Houétomin pour lui rendre compte. J’ai ensuite appelé le chef de notre arrondissement. J’ai également appelé le maire de notre commune, celle de Dangbo. Le maire m’a dit qu’il a envoyé des émissaires à Hêtin Sota pour leur demander de ne pas venir à Agonguè afin d’éviter les altercations. J’ai rappelé le commissaire et lui m’a dit qu’il était déjà avec eux (habitants de Hêtin Sota) en train de discuter avec eux. Il a ajouté qu’il se rendra dès qu’il finit avec ceux-ci à Agonguè afin de parler également avec les habitants de ce village. Les habitants de Hêtin Sota ont dit au commissaire qu’il l’avait compris. Mais le temps que le commissaire se rende à Aguonguè, ils se sont mis en chemin pour y aller aussi. Ceux d’Aguonguè les ayant aperçus de loin sont allés à leur rencontre et la bagarre a commencé», a déclaré le chef du village d’Aguonguè.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire