L’impact du shutdown américain auprès des populations commence à sérieusement agacer. D’ailleurs, un récent sondage estime que cette situation est directement la faute du président américain.

Le shutdown américain est historique puisque ce dernier est officiellement devenu le plus long de l’histoire du pays. Le précédent record, détenu par l’administration Clinton, s’était établi à 21 jours. Aujourd’hui, des milliers de fonctionnaires américains sont au chômage partiel depuis plus de 23 jours maintenant.

L’opinion américaine rejette la faute sur Trump

Problème ? Il semblerait que ce soit l’administration Trump qui soit tenue responsable de cette situation. En effet, selon un récent sondage mené par le Washington Post, en compagnie d’ABC, la majorité des Américains estime que le clan démocrate est dans son bon droit de lutter contre le clan Trump et les républicains de manière générale. L’opinion semble ainsi avoir tourné en faveur des « bleus » qui pourraient bien en profiter dans leur bras de fer inédit. Dans les chiffres, 53% des interrogés estiment que le shutdown est directement la faute du président Trump et des républicains, contre 29% pour les démocrates. 

Les américains soutiennent toutefois la construction d’un mur

Pour rappel, le président américain Donald Trump souhaite que le financement de son mur à la frontière américano-mexicaine, censé limiter l’immigration illégale, soit inscrit dans le budget 2019. Une demande que les démocrates, au pouvoir dans la chambre des représentants, ne souhaitent pas valider, eux qui sont définitivement contre la politique migratoire actuellement menée par le gouvernement. 

Toutefois, tout ne semble pas perdu pour le président américain puisque le soutien populaire concernant le mur ne cesse de croître. Aujourd’hui 42% des personnes interrogées estiment que la construction d’un mur est nécessaire, contre 34% l’an dernier. A contrario, 54% estiment qu’il s’agit ici d’une mauvaise idée, contre 63% à la même époque, en 2018. Du côté des républicains, 70% des sondés semblent d’ailleurs supporter l’idée, contre 58% il y a de ça 12 mois.

L’impact économique du shutdown, terrible pour Washington

L’impact économique du shutdown lui, est relativement lourd pour les États-Unis qui, aujourd’hui, tournent au ralenti. 800,000 personnes se retrouvent au chômage partiel, tandis que cette situation coûte 1,2 milliards de dollars à l’administration par semaine, comme le confirme Beth Ann Bovino, économiste en chef chez S & P Global Ratings, qui a par ailleurs rassuré en estimant que l’économie devrait largement rebondir une fois les barrières levées. Cependant, afin de faire bouger les choses, Donald Trump a assuré être prêt à déclarer l’état d’urgence nationale dans le but de forcer les démocrates à plier. S’il venait effectivement à choisir une telle option, le shutdown serait obligatoirement levé et le mur commencerait à être élevé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire