En France, l’écrivain Yann Moix a semblé assumer ses propos concernant le physique des femmes de plus de 50 ans. Une polémique qui ne devrait pas s’arrêter de si tôt…La polémique autour des récents propos de Yann Moix ne semble pas prête de ralentir. En effet, l’écrivain et chroniqueur télévision  radio, s’est récemment exprimé au sujet de ses goûts en matière de femme. Résultat ? Il semble n’avoir aucun intérêt pour les femmes de plus de 50 ans, qu’il considère même comme étant « invisibles ».

Loading...

Moix persiste et signe

Assurant sans retenue ne pas se voir en couple avec une femme du même âge que lui, ce dernier a continué son raisonnement en assurant préférer le corps d’une femme de 25 ans à celui d’une quinquagénaire. Une sortie qui a fait réagir de nombreuses femmes, dont Valérie Damidot qui a assuré que les « quinquas » n’avaient elles non plus pas envie d’être avec ce dernier. Une sortie appuyée par de nombreux internautes qui n’ont pas hésité à déverser leur flot de critiques à l’encontre de l’écrivain. 

Invité au micro de Marc-Olivier Fogiel, sur RTL, Moix est d’ailleurs revenu sur ses propos suite à la polémique. Problème ? Après avoir taclé ses détracteurs, celui-ci a assumé ses positions, allant même un peu plus loin. Ainsi, selon ses dires, il faut que tout le monde respecte les goûts de tout le monde, ajoutant qu’il n’allait pas s’excuser de trouver une femme de 25 ans, plus attirante à ses yeux qu’une femme de 50 ans. D’ailleurs, celles-ci ne le remarqueraient même pas. « Je suis un enfant » assure-t-il alors, « elles ont autre chose à faire que de se trimbaler un névrosé qui, toute la journée, écrit, lit et s’intéresse à des choses que seuls les enfants passionnent. »

Moix tient une nouvelle fois des propos polémiques

Toutefois, ce dernier a tenu à assurer qu’il ne réduisait pas les femmes à leur simple physique. Au contraire. Pas question donc pour lui de s’excuser.« Si j’étais homosexuel, je ne présenterais pas mes excuses parce que j’aime les hommes ! » insiste-t-il, ajoutant au passage que les femmes de cinquante ans devraient se considérer comme « heureuses » de ne pas avoir affaire à lui, le « raté sentimental » comme il se surnomme. Il ouvrira alors un nouveau débat qui devrait, là encore, susciter la polémique, assurant que la rupture sentimentale était, à ses yeux, plus grave que le décès.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Très intelligent le sieur Moix. Il aime les femmes de 25ans il n’aime pas celles de 50ans. Mais le problème est où..? C’est son goût et il est libre d’avoir un goût.  Les français adorent faire des polémiques insensées..! 

Répondre à Francis Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom