Ce samedi 9 février marquait le 13e week-end de rassemblement des gilets jaunes. S’ils sont toujours de moins en moins à manifester, un véritable noyau dur semble être prêt à tout pour ne rien lâcher et continuer le combat des revendications. Une situation qui agace de plus en plus de monde, à commencer à l’acteur français, François Berléand.

François Berléand, critique les gilets jaunes

Invité sur le plateau de l’émission « On refait la télé », présentée par Éric Dussart et Jade, l’acteur a ainsi poussé un énorme coup de gueule. Selon lui, le gouvernement n’aurait jamais dû céder en débloquant 10 milliards d’euros pour les citoyens, estimant que la France avait déjà une dette publique, « abyssale ».

Très vite, il s’exprimera au sujet de son désamour pour le mouvement les manifestants. « Moi, depuis le début, ils me font chier les Gilets jaunes », assure-t-il ainsi, expliquant avoir été échaudé par la tournure des événements et l’arrivée massive des casseurs. En effet, s’il a signé une pétition en faveur des premières revendications, expliquant les comprendre, très vite, la situation lui est parue totalement improbable.

Un mouvement qui a dérapé

« Mais comment se fait-il que 20 personnes puissent emm… autant de monde, c’est pas possible ! Il y a la liberté de circuler, de travailler, pourquoi bafouer cela ? », s’est il ainsi emporté, en faisant référence à une scène dont il a été le témoin. Il y a quelques semaines, un groupe de gilets jaunes a effectivement bloqué des dizaines de camions sur l’autoroute, bloquant de fait, tous les autres automobilistes. 

Les conséquences de son tacle ? S’il assure n’en avoir rien à faire, la jurisprudence Dubosc incite à la maîtrise. En effet, l’acteur et humoriste s’était fait pointer du doigt, critiquer et clasher par des centaines de personnes après avoir émis une série de critiques à l’encontre des manifestants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom