L’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie du Sénégal (ANACIM) a publié dans un bulletin météorologique spécial une alerte à la poussière dans l’ensemble du territoire sénégalais. Dans la partie nord du pays qui est la plus touchée les transports aériens, maritimes et mêmes routiers présenteront des risques liés à une faible visibilité et ce d’ici jeudi 14 mars selon les prévisions de l’ANACIM.

La partie nord sénégalaise reste la plus touchée

La poussière qui couvrira l’ensemble du territoire sénégalais du 11 au 14 mars est “en provenance de la Mauritanie et du sud de l’Algérie”. La partie nord souffrira davantage de cette densité de la poussière qui en plus de géner la visibilité présente un risque sanitaire. Les sujets les plus sensibles restent les personnes souffrant de problèmes respiratoires, les enfants et les personnes âgées.

Une mauvaise nouvelle pour Dakar

C’est un nouvel épisode de vague de poussière qui s’installe dans le pays qui est de plus en plus exposé aux régions voisines désertiques. Cette poussière accentue la mauvaise qualité de l’air surtout dans la capitale, Dakar deuxième ville la plus polluée du monde selon un rapport de l’OMS en 2016 qui selon les autorités sénégalaises présente un biais du à l’absence des chiffres de plusieurs autres zones urbaines africaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom