Le président de l’Assemblée nationale était en concertation hier mercredi avec les partis politiques à son domicile. L’objectif de la réunion était de « recueillir les observations des partis pour pouvoir les intégrer ce jeudi dans trois avant propositions de la loi adoptés par la conférence des présidents » et censés sortir le Bénin de la crise électorale qu’il traverse en ce moment.

C’est en tous cas, l’avis du député Abdoulaye Gounou, membre du Bloc Républicain, un des deux partis qualifiés pour aller aux législatives du 28 avril prochain. Cette concertation enregistrait la présence des partis de l’opposition mais très tôt, ils ont claqué la porte. Interrogé par Frissons radio, Guy Mitokpè, le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir explique pourquoi ses collègues ont quitté la réunion un peu trop tôt. A l’en croire, l’opposition exige comme préalable à toute concertation, la rétrocession des « documents (récépissés) confisqués » par le « ministère de l’intérieur ». « Pour nous il est important qu’on puisse retourner à ces partis les documents avant de rentrer dans le vif du sujet » a-t-il martelé.

Adrien Houngbédji “n’est pas une personnalité neutre dans la crise”

Les partis hostiles au régime actuel estiment aussi que le président de l’Assemblée nationale, n’est pas « une personnalité neutre dans la crise ». Il est « celui qui a entériné le vote des lois. Il a pris parti pour le vote des lois querellées » rappelle Guy Mitokpè. Pour le parlementaire, il « faut une personnalité neutre autour de laquelle les discussions se feront (afin que des solutions utiles et durables puissent être trouvées) ».

Abdoulaye Gounou a quant à lui, assuré que la concertation avec le président Houngbédji s’est poursuivie après le départ des FCBE et de Restaurer l’Espoir. Il annonce une autre réunion chez le chef du parlement ce jeudi 21 mars au micro de Frissons radio.

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. Les opposants n’ont rien à donner comme de leçon. Comme Talon ne les finance pas, ils sont incapables d’aller aux élections. Azanaï et le jeune ___ Mitokpe n’ont même honte de ce qu’ils fabriquent. Le peuple béninois ne connait pas leur parti RE pourquoi ils se gênent. De même que la FCBE qui est déjà enterré sur le plan national ne vaut rien. Ils faut que ces ___ de la république aillent payé leurs impôts.

  2. C’est bien qu’ils s’en aillent. Ils sont juste incapables d’aller aux élections. Les gens vont pas les supplier pour qu’ils reviennent. Des incapables ces gens là et ils ne font que démontré leur incapacité..! Nous sommes de lire tout ça même. Que le processus des élections continue et nous irons aux élections sans eux. RE, FCBE et USL ne sont pas indispensables..!

    • Ca serait une premiere pour moi dans ma vie que l’opposition soit ecarter d’une election, et d’une maniere tres rafinee de nos gouvernants.
      Aucun endroit dans le monde s’est passe de tels choses et toi Jules tu en ai fiere. Moi non.! Je suis beninois et je vante la democratie beninoise partout je passe a travers le monde.
      Quoi qu’en soit ce qui advient, que l’opposition aille aux elections ou pas, Talon est rentre dans l’histoire. C’est dommage pour lui et ses descendants.

      • Le Bénin n’a plus le temps pour les plaisantins. Il faut que le Bénin accélére les réformes pour vite décoller. S’ils ne vont pas aux élections cette année, ils vont se rattraper dans 4 ans. Ils n’en mourront pas.

  3. Je vois, les partis de lOpposition ont plusieurs revendications. Est-ce que c’est difficile comprendre ce qu’ils veulent.
    Il y des loi querelles qui ont ete vote et qui ecarte l’opposition a la course. Cela n’est absolument pas normal dans une democratie.

  4. Moi je suis fatigue de ces concertations. Tout depend du president de la republique. Il sait tres bien ce qu’il y a, a faire.

    • Nous n’allons plus faire marche arrière dans ce pays. Même si certaines réformes ne sont pas parfaites, il faut y aller avec quitte à corriger les imperfections plus tard. C’est comme cela nous avons eu la LEPI. Ayons le courage d’avancer maintenant.

  5. le ridicule ne tue pas! Quel est le poids politique de la RE??? depuis que le leader de RE a quitte la RB il n’a pas s’élire seul sur ce parti. c’est souvent par alliance . Qu’il nous souvienne que c’est YAYI qui l’a recupe en le mettant sur la liste FCBE et puis après c’est UN. Aujourd’hui les FCBE ne veulent pas lui. Son parti pourra fait quoi aux elections; il fait juste du bruit§

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom