Le super PDG, est désormais libre d’aller et venir dans la mesure toutefois des restrictions de son statut de ‘’libéré sous caution’’. C’était Mardi que la cour des répressions économique de Tokyo acceptait la demande de libération sous caution de l’équipe d’avocats de Ghosn. Une caution accordée pour 8.93 millions de USD, et un engagement à rester jusqu’à la fin du procès en territoire japonais.

Des conditions sévères de libération

Selon la presse japonaise, la libération sous caution serait une surprise, car souligne t-elle, seulement 30 % des demandes de libération sous caution avait reçu une réponse favorable depuis 2017. « Il est étonnant de voir un accusé libéré sous caution avant la procédure préparatoire » déclarait un avocat à la cour de Tokyo, Yasuyuki Takai .

Une chose qui expliquerait peut-être les restrictions sévères induites par la libération provisoire. Selon la presse nipponne, la libération sous caution de Ghosn serait assujettie entre autres à une interdiction de voyage à l’étranger, son passeport devant être détenu par son avocat ; un usage très restreint de téléphones mobiles, et une interdiction d’internet ;  Ghosn ne pouvant utiliser un ordinateur personnel que dans le bureau d’un avocat, les jours ouvrables de la semaine.

Une victoire , première d’une série

Pour Carlos Ghosn, il n’est pas question d’envisager la possibilité même de perdre ce procès. La victoire à l’arrachée de sa libération sous caution n’avait fait que le conforter en ses chances de se voir blanchir de toutes les accusations. Même si des dires de son avocat Junichiro Hironaka, le super PDG aurait été très affecté physiquement par ses 100 jours de détention ; « Il a été placé en garde à vue par surprise à son arrivée à l’aéroport,(…). Qui ne serait pas fatigué après tout cela? » avait-il déclaré à la presse internationale.

il n’en demeurait pas moins que l’ancien patron de Nissan serait plus que jamais décidé à gagner son procès. « Je suis innocent et totalement résolu à me défendre vigoureusement dans un procès équitable contre ces accusations sans mérite et sans fondement » avait affirmé  Goshn à sa sortie de prison. Une belle bataille juridique en perspective donc, pour ce prodige de la finance qui risque gros s’il était reconnu coupable.

1 COMMENTAIRE

  1. Carlos peut gagner son proces contre là justice à condition d avoir une équipe de conseillers très puissants il y a beaucoup de failles dans cette arrestation .

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom