Il y a quelques jours, s’écrasait un Boeing 737 MAX de la compagnie d’Ethiopian Airlines. Parti d’Addis-Abeba en direction du Kenya, l’avion n’aura finalement volé que quelques minutes, le temps pour le pilote de demander un retour express sur le lieu de décollage, la faute à un grave problème technique. Un retour qu’il n’effectuera finalement jamais. Au total, 157 personnes ont trouvé la mort dans cette terrible tragédie.

Loading...

Récupérées, les boîtes noires ont finalement été envoyées en France, afin que le BEA, le bureau d’enquêtes et d’analyses se charge d’étudier les premiers résultats. En effet, l’Éthiopie ne dispose pas encore de l’équipement nécessaire à ce genre d’étude. Les données elles, ont d’ores et déjà été récupérées par les spécialistes, qui ont annoncé la nouvelle via leur compte Twitter. Celles-ci ont ensuite été remises à l’équipe d’enquête éthiopienne.

Les premiers résultats eux, sont sans appel. En effet, des similarités « claires » ont été notées entre l’accident d’Ehiopian Airlines et le vol 610 de Lion Air, qui s’était lui aussi écrasé il y a quelques mois en arrière. Interrogée à ce sujet au cours d’une conférence presse, la ministre Dagmawit Moges a d’ailleurs confirmé, ajoutant que c’était au niveau des paramètres FDR (Flight Data Recorder) que des corrélations entre les deux accidents ont été découvertes. Celle-ci n’a toutefois pas souhaité révéler quelles étaient ces similarités.

La FFA américaine pointe du doigt un manquement à la sécurité

Si un premier rapport officiel doit être rendu d’ici à 30 jours, certaines indiscrétions font toutefois état d’un manquement à la sécurité. En effet, le Seattle Times affirme que des examens concernant la sécurité du nouveau système de contrôle automatisé, baptisé MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), ont été bâclés. C’est ce même système qui a été mis en cause dans le cadre de l’accident du Boeing 737 MAX de Lion Air le 29 octobre dernier, qui a provoqué la mort de 189 individus. Toutefois, l’Agence fédérale de l’aviation, la FAA, s’est refusée d’entrer plus dans le détail, assurant que cela nuirait à l’enquête en cours.

Voir les commentaires

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom