Une situation franchement insolite. En effet, George Conway, mari de Kellyanne Conway, proche conseillère du président américain Donald Trump, a reçu les critiques du chef de l’État après que celui-ci l’ait attaqué à de multiple reprises. Il y a quelques jours, sa propre femme a pris la défense du président, assurant qu’il n’avait pas à être taclé de la sorte.

Loading...

Cela fait maintenant plusieurs mois, que l’illustre avocat américain George Conway critique à tout-va le président américain Donald Trump, remettant directement en cause ses capacités mentales. Face à la virulence de ces propos, le chef de l’État a enfin décidé de lui répondre. Selon lui, Conway serait en fait jaloux du succès de sa femme, Kellyann Conway l’une de ses plus proches conseillères. Toujours selon ses dires, Conway en aurait après lui car il n’aurait pas obtenu un poste qu’il convoitait depuis longtemps. « C’est un LOSER absolu et un mari infernal ! », ira-t-il jusqu’à écrire.

Une guerre Twitter entre Conway et Trump

Il prendra ensuite la défense de sa conseillère, assurant qu’elle était une femme véritablement formidable. « Il fait énormément de tort à une épouse et une famille. » Une attaque qui n’a pas fait flancher le principal intéressé. Toujours sur Twitter, George Conway en a remis une couche, assurant que via ce message, le président américain venait d’étaler toute sa « personnalité narcissique ». Histoire d’en rajouter, Conway partagera certains extraits d’ouvrages écrits par des spécialistes psychiatres, ouvrages selon lesquels le président Trump serait incapable d’assumer sa fonction présidentielle à cause de troubles de la personnalité.

À la suite de l’élection du président américain, le nom de Conway a été largement cité comme celui d’un possible ministre de la Justice. Toutefois, il aurait refusé le poste, visiblement perplexe face à la façon dont l’équipe Trump gérait ses affaires. Le limogeage de l’ancien directeur du FBI James Comey l’aurait définitivement convaincu de ne pas entrer au gouvernement. Dans une lettre écrite au président de la République, au cours de laquelle il étayait les raisons de son refus d’entrer en poste, celui-ci l’a toutefois assuré de tout son soutien. Une déclaration qu’il semble toutefois regretter. « Il n’était pas mon premier choix. Il n’était pas le premier choix de mon épouse. Il était le dernier choix, dans le sens où il était le seul encore en lice ».

Sa femme soutien le président Trump

Sa femme en revanche, ne semble pas du tout partager son avis. Selon elle, impossible de critiquer le président américain qui, pendant des mois, a fait le dos rond en ce qui concerne les attaques de son mari, par « respect pour elle ». Toujours selon ses dires, le chef de l’État rend coup pour coup les attaques qui lui sont adressées et il a bien raison. Elle finira par tacler son mari qui a « passé la journée à tweeter à propos du président », alors qu’elle, aura tenu deux réunions d’une heure et demie avec des représentants venus de tout le pays ainsi qu’un meeting avec le président et la première dame sur les opiacés.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Une femme formidable. Ce qu’on appelle le droit à la différence.Elle ne veut pas perdre son job à cause d’un mari aussi célèbre soit-il.
    Femmes ; soyez vous-même. Le travail rend indépendante.
    Rien ne sert de s’asseoir du matin au soir à faire du manucure et pédicure en attendant de tendre la main à son homme ou aux hommes
    C’est souvent le cas de nos sœurs.
    Malheureusement.
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom