Aucun dollar ne doit être soustrait de la pension alimentaire que verse Robert Sylvester Kelly à son ex-femme. C’est ce à quoi se résume la décision d’un juge de l’Illinois. Après son court séjour en prison la semaine dernière, l’interprète de «I Beleive, I can Fly» avait émis le vœu de réduire de 21.000 dollars chaque mois cette obligation qui lui a été faite en 2009 lors de son divorce. Mais l’autorité judiciaire a opposé une fin de non recevoir à la requête de l’artiste.

Des problèmes financiers…

Ainsi, la pension alimentaire de 161.000 dollars devra être intégralement versée à Drea Kelly. Les proches de la star indiquent qu’elle traverse une période difficile sur le plan financier. Le montant, dont le non payement avait été à la base de son envoie en prison a finalement été payé par un donateur anonyme.

«Si vous ne pouvez pas faire de concert, partir en tournée, si personne n’écoute votre musique, évidemment vous allez avoir des problèmes financiers. Pas besoin d’être un génie pour comprendre ça» a fait remarquer Steve Greenberg le conseil de R Kelly. Rappelons que les problèmes de cette célébrité ont commencé quand un documentaire dénommé : «Surviving R Kelly » a été publié. Cette production met en scène des femmes qui l’accusent de pédophilie et d’agressions sexuelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire