Au mois de février 2018, une fusillade éclatait au sein même du campus du lycée de Parkland, en Floride. Ce jour-là, 17 étudiants trouvaient alors la mort. Un événement tragique qui a provoqué une véritable vague d’indignation aux États-Unis. Des milliers de jeunes et de parents s’étaient alors réunis afin de demander un contrôle plus strict en ce qui concerne le port d’armes.

Loading...

Plus d’un an après l’affaire, une jeune fille de 19 ans, Sydney Aiello, a mis fin à ses jours. Traumatisée par les événements, la jeune femme a été diagnostiquée de stress post-traumatique. Interrogée à ce sujet, sa mère, Cara Aiello, a confirmé cette information, ajoutant que sa fille souffrait énormément, se sentant coupable d’avoir survécu alors que ses plus proches amies ont perdu la vie.

Parkland se souvient

Proche de Meadow Pollack, abattue ce jour-là, Sydney semblait avoir énormément de mal à retrouver sa place. Si elle n’a jamais appelé au secours, celle-ci n’arrivait pas à suivre son cursus universitaire, ayant tout simplement peur de se retrouver à nouveau enfermée dans une classe, avec ses collègues.

L’annonce de sa mort a provoqué l’émoi au sein de la communauté de Parkland, qui a tenu à lui rendre hommage. Une cagnotte a également été mise en ligne afin d’aider ses parents à financer les premiers frais.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom