Le drame vénézuélien se poursuit. En sus de la crise politique, une autre plus sensible s’installe ostensiblement; la crise humanitaire. Sur fond de rivalités hégémoniques, le bras de fer entre les deux protagonistes, Guaido et Maduro, se serait répercuté au niveau de leurs alliés respectifs. L’Occident avec pour chef de file les USA en soutien à Guaido et l’orient avec la Russie en tête soutient Maduro. Ce jeudi à une session de sécurité de L’ONU ; les dissensions se sont précisées.

Un conseil de sécurité divisé

Au conseil de sécurité, les USA aurait préconisé une résolution visant à une « restauration pacifique de la démocratie » et énergique au Venezuela, des élections présidentielles « libres, équitables et crédibles » et une distribution sans entrave de l’aide humanitaire à tous les Vénézuéliens dans le besoin. Une résolution toute suite contre-calée par une motion de la Russie qui rappelait la menace d’une ingérence dans les affaires intérieures et disait ses inquiétudes quant au recours de la force contre un régime allié.

« Nous sommes gravement préoccupés par le fait que la réunion d’aujourd’hui pourrait être exploitée comme une étape dans la préparation d’une intervention réelle, non humanitaire, en raison de l’incapacité présumée du Conseil de sécurité de régler la situation au Venezuela » expliquait à la presse, Vassily Nebenzia, ambassadeur de la Russie près les Nations Unies.

Un échec pour les deux résolutions qui n’ont pu remplir le critère de quorum de neuf voix sur les 15 pour être adopté et aucun veto des membres permanents. Car si, selon la presse internationale; la résolution américaine a pu remporter les neuf voix exigées, elle s’est vue annulée par le veto de la Russie et de la Chine. « Les affaires vénézuéliennes devraient être décidées par le peuple vénézuélien » déclarait l’ambassadeur de la Chine aux Nations Unies, Wu Haitao. La motion russe quant à elle n’a pu passer la barre des neuf voix.

2 Commentaires

  1. Vraiment c’est monde est gouverné par le diable,padent la campagne de Trump il critiquer ce que allez chercher Hillary Clinton en Libye en Irak en Syrie voilà aujourduit sont car et plus grave que ces de ce prédécesseurs bravo à la Russie de Poutine un homme fort de la planète

  2. Depuis que Marco Rubio a publié la photo de feu kadafi sur tweeter pour montrer au monde entier comment Maduro peut finir il faut quils laissent le peuple Venezuelien choisi son leader on ne veut plus de president assassiné ayez pitié des peuples innocent qui ne demandent pas grande chose que la paix

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom