Le président américain alors qu’il s’adonnait au plaisir du golf dans son domaine de Floride, une jeune chinoise était arrêtée pour avoir pénétré sans niveau d’accessibilité requis, les appartements personnels de Donald Trump. Elle possédait sur elle selon, la main courante de la sécurité, des passeports et un disque dur comportant des logiciels malveillants. Une situation qui pourrait compliquer les relations déjà tendus entre les USA et la Chine.

Tentative de sabotage ou espionnage

Yujing Zhang a comparu devant le tribunal lundi pour avoir pénétré illégalement dans un bâtiment ou des motifs restreints et fait de fausses déclarations à des agents de la force de police fédéraux.

Zhang aurait confié à un agent des services secrets que son père était membre du club et qu’elle se rendait à la piscine. Le responsable de service confirmant également qu’une personne portant le nom de famille Zhang était membre du club, mais les services secrets ne pouvaient pas confirmer son appartenance à un club. L’employé du Club aurait donc conduit la jeune dame de 32 ans, passant plusieurs poste de sécurité jusqu’à la réception. A la réception Dame Zhang déclarait qu’elle participait à un événement de l’Association des Nations Unies Chine-Amérique; un évènement qui n’avait pas lieu.

La plainte déposée contre Zhang par l’administration, indiquait qu’elle avait passé plusieurs panneaux indiquant clairement que les zones visitées relevaient de la compétence des services secrets et que « les personnes qui y pénètrent sans autorisation légale sont passibles d’arrestation et de poursuites », elle avait sur elle, quatre téléphones portables, un ordinateur portable, un disque dur externe et une clé USB comportant un virus. Elle encourrerait jusqu’à cinq ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 250 000 USD si elle était reconnue coupable, son audition étant prévue pour le 8 Avril prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom