Le président soudanais Omar El béchir était destitué ce jeudi par l’armée après des mois de manifestations populaires antigouvernementales. Après trente ans de règne, Le dirigeant de longue date étaient remplacé par un conseil militaire dirigé par le général Awad Ibn Auf, qui a imposé un état d’urgence de trois mois et déclaré que l’organe de transition dirigerait le pays pendant deux ans. Les USA eux appelle à une transition civile et non militaire.

Loading...

Le général Awad Ibn Auf, rejeté

Selon la presse internationale, Le coup et l’installation du conseil auraient été rejetés par les manifestants, affirmant que cette nouvelle direction la tête de l’état ne correspondait nullement à leurs revendications quant à un changement radical de la politique gouvernemental du pays. Vendredi dans la soirée, Awad Ibn Auf, démissionnait de la tête du conseil de transition pour le lieutenant général Abdel Fattah Burhan ; un autre militaire.

Pour la communauté internationale et notamment pour les USA, il urgeait d’organiser des élections inclusives et libres  qui permettraient au pays de sortir définitivement de l’emprise de l’armée, aux affaires avec Béchir depuis 30 ans. Cependant selon une agence de presse, cette position des USA pourrait porter à confusion eut égard au récent réchauffement des relations soudano-américaine après 20 de ans de sanctions économique, si elle n’était pas lu par la lucarne de volonté des USA d’empêcher à tous prix l’avancée terroriste islamiste ; et de ce point de vue le régime se serait révélé un allié utile.

Pour Grant Harris, anciennement directeur des affaires africaines à la Maison-Blanche ; « Les relations entre les États-Unis et le Soudan ont toujours été compliquées. » Le fait est que  les USA appuierait une rapide transition civile. Pour Yasir Abdelsalam, l’envoyé soudanais aux Nations Unies la période de transition de deux ans au régime civil pourrait être raccourcie « en fonction de l’évolution de la situation sur le terrain et des accords passés entre les parties prenantes ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom