Les escrocs sont toujours à la recherche d’idées plus ingénieuses pour parvenir à leur fin. Cette escroquerie qui a eu lieu en 2018 a été méticuleusement préparée. Une panoplie d’intermédiaires. Un riche client russe nommé Sacha. Un relevé de compte de 8 millions d’euros pour endormir la méfiance des intermédiaires peut-être pas complices. Une Bijouterie parisienne : la Bijouterie Godechot Pauliet place Victor Hugo. Treize montres de luxe et quatre pierres précieuses. Et enfin un expert hollandais pour évaluer les pièces choisies !

Des mallettes permutées

Au finish, une mallette de montres et de pierres précieuses habilement remplacée par une mallette remplie de clous par le faux expert et un ou deux complices l’attendant dans la rue et dont l’un est censé être le fameux milliardaire Sacha. La fausse mallette est remise au bijoutier pour qu’il le mette en lieu sûr en attendant le retour desdits clients. Malheureusement (ou heureusement) le bijoutier trouve la mallette trop lourde et s’en inquiète. Le faux expert panique, menace et s’enfuit. Le bijou ouvre la mallette et découvre le pot aux…..clous. Les bijoux emportés peuvent être estimés à un million et demi d’euros.

Le chef de la bande en cavale

La police alertée arrête les intermédiaires qui semblent avoir été dupés de bonne foi et sont relâchés. Finalement la police arrêtera les deux complices qui attendaient l’expert dehors. Les deux sont serbes et bien connus des services de police. Le chef de la bande, le fameux Sacha est aussi serbe et reste introuvable. Le butin n’est toujours pas découvert et tous les complices sont en prison. Ce genre de combine reste une spécialité de l’Europe de l’Est et vient rappeler que les attaques de bijouterie ont peut-être diminué, mais restent toujours d’actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom