La médecine française a enregistré une intervention peu habituelle. Une mère a en effet donné son utérus a sa fille qui est née sans cet organe qui permet aux femmes de porter des enfants. L’information a été rendue publique par l’hôpital Foch de Suresne, dans les Hauts-de-Seine ce jeudi 11 avril. La mère âgée de 57 ans et encore en vie a préféré céder son utérus à son enfant de 34 ans. Cette greffe déjà connue dans d’autres pays, a été faite pour la première fois en France. L’intervention a eu lieu le 31 mars.

Loading...

Un mal assez rare

La fille ayant bénéficié de l’utérus de sa mère est atteinte selon les médecins du syndrome de Rokitansky (MRKH). Cette maladie est assez rare et touche une femme sur 4 500 à la naissance. «La patiente transplantée n’est pas encore enceinte et le transfert d’embryons préalablement congelés pourrait se faire dans dix mois» a rassuré l’équipe du professeur Jean-Marc Ayoubi, chef de service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction de l’hôpital Foch.

Ce type d’opération se fait sur des patientes qui sont dans la situation de celle qui a été greffée ou dont l’utérus a été enlevé. Rappelons que 13 pays avaient déjà réussi cette opération avant la France.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom