Patrice Talon a rencontré hier lundi 1er avril les présidents des institutions pour échanger sur l’impasse électorale que traverse le Bénin. A l’issue des échanges, Joseph Gnonlonfoun, le porte-parole des hôtes du chef de l’Etat a lu une déclaration dans laquelle il appelle à la poursuite du processus électoral et à la tenue à bonne date des élections législatives du 28 avril prochain.

J’ai “un pincement au cœur”

Abdoulaye Gounou approuve totalement la décision prise par les présidents d’institutions et le numéro 1 béninois. A l’en croire, cela montre que les chefs des institutions de la République sont « très attachés à la légalité constitutionnelle , à la légalité républicaine, à la paix et au bon fonctionnement de nos institutions ». De plus, « dès lors qu’il y a deux partis, c’est que nous sommes dans une élection pluraliste » estime t-il. Le député du Bloc Républicain regrette cependant l’absence de l’opposition de la course aux prochaines législatives.

Il dit avoir un « pincement au cœur » parce qu’il compte des  amis du côté de l’opposition. “«J’ai quelques regrets mais (…)  malheureusement, c’est la loi et force doit rester à la loi» a t-il déclaré.  Abdoulaye Gounou a par ailleurs indiqué que son parti était prêt à rentrer en campagne dès « le 12 avril, conformément au calendrier électoral ». Après les législatives, le Bloc Républicain aura son candidat pour la présidentielle de 2021 informe-t-il, balayant du revers de la main les accusations qui laissent croire que l’UP et le BR sont des partis privés du chef de l’Etat.

“Nous sommes face à des adversaires  de la démocratie béninoise”

Interrogé par Frissons radio sur la même décision prise par les président d’institutions, le secrétaire général adjoint chargé des affaires stratégiques de l’Usl assure qu’il n’y aura pas d’élections législatives sans l’Union Sociale Libérale. « Nous sommes, à partir de la décision qui a été prise, face à des adversaires déclarés de la démocratie béninoise » accuse Géraldo Gomez. Sauf revirement de dernière minute , le scrutin du 28 avril prochain risque de connaître la participation des deux seuls partis de la mouvance présidentielle à savoir le Bloc Républicain et l’Union progressiste.

8 Commentaires

  1. Que ce gounou sache que ce qu’une loi a fait , une autre loi peut la défaire ; et qu’ici c’est le bénin , pas le Sénégal , ni le Togo . le peuple béninois va chasser bientôt talon du pouvoir , allez l’inscrire

  2. A l’instar de Geraldo Gomez, d’autres opposants ont éructé les memes menaces en vain.
    Au Senegal, Adoulaye et le Pds peroraient : il n’y aura pas d’élections sans Karim Wade
    Au Togo la C14 sur ses gonds menaçaient: pas d’élection au Togo sans les réformes.
    Les élections ont eu lieu avec de nouveaux Présidents. Alors, aller vous cacher et attendez dans 5 ans.
    La démocratie sera protégée et expurgee des voyous que dont les membres de la minorités

  3. @ Géraldo Gomez
    il faut te souvenir des 3000 morts de la cote d’ivoire§ si tu tente le soulèvement tu seras le premier abattus. Le pouvoir c’est le pouvoir. La loi c’est la loi. ils vont te broyer seulement.

  4. La loi ne peut pas aller contre les fondements de la démocratie, il revient à la loi de s’adapter.
    J’ai du mal à croire que nous sommes dans un pays où il y a des intellectuels.
    Nous assistons à une conspiration contre la démocratie.

      • Dites nous ou sont les pays sans democratie, les liberia de taylor, les sierra leone , ou plus pres de nous le togo d’eyadema…
        Quels progres economiques avons nous fait sous 17 de parti unique et d’autocratie sous Kerekou?
        Quand on aura fini de depenser lesmilliards empruntes dans l’importation de cailloux de scandinavie, quand les cours du coton inevitablement reprendront leur tendance baissiere suffisament forte pour enrayer la multiplication des surfaces emblavees, alors le cauchemar cree par Talon et sin clan a leur profit se revelera a vous, mais vous risquez de ne plus avoir lesmoyens de le dire…
        Nous nous lutterons pour que cela n’arrive pas et c’est tout l’objet du combat actuel

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom