Le père du jeune prodige franco-camerounais Kylian Mbappé s’est confié à la presse. C’était à l’occasion d’un entretien exclusif avec Le Parisien. À l’occasion, Wilfrid Mbappé s’est ouvert sur son fils, lui-même et la subite notoriété de sa famille avec tous ses inconvénients sur sa vie au quotidien. Cet échange avec les journalistes français a permis de connaître davantage le père du prodige, son célèbre enfant et sa famille.

Wilfrid Mbappé, premier entraîneur et conseiller de Kylian

Kylian Mbappé a commencé le football tout petit. Alors qu’il n’était qu’un gamin, il a été inscrit à l’AS Bondy, une école de formation, avec comme entraîneur un certain Wilfrid Mbappé, son propre père. Wilfrid Mbappé revient sur ces moments forts de sa vie, sa discrétion de père-entraîneur dont le lien avec le fils était ignoré de tous les amis de son fils, le talent précoce de son fils déjà très remarquable à l’époque et sa grande rigueur d’entraîneur-formateur qui voulait toujours que ses poulains aillent au bout de leurs actions, abhorrant les passes en retrait et prodiguant les meilleurs conseils au fils.

La réussite du fils et le ressenti du père

La fulgurante ascension de Kylian devenu l’un des meilleurs footballeurs de son temps à moins de 20 ans n’est pas sans conséquence sur la vie du père. Il exprime d’abord sa fierté de voir son fils gagner la Coupe du monde si jeune et dit ne rien exiger de lui, car l’enfant a déjà réalisé tous les rêves du père. Il explique aussi pourquoi avoir abandonné son travail à Bondy : d’abord le trajet de 2 heures, ensuite la difficulté à faire le travail aux vues de la soudaine notoriété de sa famille.

Une famille de footballeurs

Kylian Mbappé n’est pas le seul footballeur de la famille. Son père parle aussi de ses jeunes enfants Jirès Kembo-Ekoko et Ethan. Le père dit être un conseiller pour ses enfants et leur premier supporter. Il n’aime pas rater leurs matchs et, en cas de coïncidence au niveau des calendriers, il préfère rater ceux de Kylian (et les revoir à la télévision) pour encourager ses plus jeunes frères.

Le père aimerait voir le fils progresser en face des buts. Il dit toute sa fierté et son bonheur de voir son fils réaliser tous ses rêves. Il dit aussi sa fierté d’avoir contribué à la formation d’autres joueurs comme Jonathan Ikoné, Sébastien Corchia, William Saliba, Ateef Konaté…, tous passés par l’AS Bondy

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom