Sous le coup du fair-play financier, le Paris Saint Germain se devait d’augmenter énormément ses revenus pour échapper aux sanctions. Le club de la capitale a déjà commencé par oeuvrer dans ce sens en menant une politique d’accroîssement de ses revenus en sponsoring. Il a récemment signé un contrat juteux avec le groupe Hôtelier Accor, et réussi à convaincre les partenaires usuels comme Nike à revoir à la hausse les contrats de sponsoring.

Des griefs qui ne sont pas sans fondement

Alors que Accor et son président Sébastien Bazin, également ancien président du PSG, proposait au club parisien, 50 millions EUR par saison ; c’est l’équipementier Nike, partenaire de Kylian Mbappé qui lui passait d’un contrat 25 millions à celui de 75 millions EUR. Un mouvement du géant des vêtements et accessoires de sport, qui permettra à Paris de garder ses joueurs vedettes. Du côté de l’espagne, on a pas du tout apprécié cette “aide” de Nike au PSG. Le quotidien espagnol As voit dans l’action de Nike un geste pour empêcher le Real Madrid de s’offrir Kylian Mbappé.

Il soupconne aussi l’équipementier de vouloir éloigner le jeune joueur, d’ Adidas,son concurrent partenaire de la maison blanche. Ces griefs portés contre la marque à la virgule ne sont pas forcément sans fondement puisque l’équipementier n’avait pas semble t-il , besoin de renégocier son contrat avec le PSG puisqu’il court jusqu’en 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom