L’épidémie de virus Ebola est de retour en force en République Démocratique du Congo et cela inquiète la communauté internationale. Depuis quelques mois maintenant, la maladie s’est propagée a une vitesse impressionnante. Grâce à l’action combinée des autorités sanitaires sur place, de l’Organisation Mondiale de la Santé et des ONG, des personnes atteintes du virus ont pu être guéries, cependant la situation reste très alarmante.

La fièvre à virus Ebola a connu une recrudescence dans l’Est de la RD Congo en août dernier. Des milliers de cas avaient été comptabilisés et 679 personnes ont perdu la vie. Sur place, le personnel médical fait tout son possible pour endiguer la propagation de la maladie, mais la situation sécuritaire délétère dans l’est du pays rend leur travail très difficile.

L’OMS tire un nouvelle fois de plus la sonnette d’alarme

Il y a quelques jours, l’OMS tirait la sonnette d’alarme sur les conditions de travail des humanitaires qui devaient faire face aux incursions armées de groupes d’individus. À travers une récente conférence de presse, l’OMS a affiché sa profonde inquiétude face à la vitesse de propagation du virus Ebola en RDC, un rythme jamais atteint en 8 mois. Vu l’évolution de la situation sécuritaire qui rend très compliquées les opérations de prises en charge des malades, il est fort à parier que le rythme de propagation d’Ebola risque de s’accélérer encore un peu plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom