Les accords sur la dénucléarisation de la Corée du Nord peinent à aboutir. Chacune des deux parties, USA et Corée du Nord s’accusant réciproquement de tenir des positions trop radicales. Cependant, Pyongyang, les nerfs portés, à fleur de peau par les sanctions pesantes imposées à son économie, haussent le ton et s’en prend vertement à de hauts responsables américains.

Loading...

Des remarques « sans charme et bon sens »

La seconde rencontre au sommet entre les dirigeants nord-coréens et américains sur le désarmement nucléaire de la Corée du Nord à Hanoi au Vietnam, s’était soldé par un échec.  Cependant, le président américain, s’était déclaré ouvert à une autre rencontre avec le dirigeant nord-coréen. Un dirigeant dont Donal Trump avait fait les éloges déclarant que sous ses auspices la Corée du Nord connaitrait un « grand destin ». Cependant, ce Mercredi, rapporte une agence de presse internationale, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche John Bolton, déclarait qu’il faudrait à Pyongyang, de donner une « indication réelle » de sa volonté d’abandonner l’arme nucléaire, pour faire avancer les débats.

Une déclaration tout de suite décriée par la vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Choe Son Hui. Pour elle , les déclarations du conseiller d’état faisaient montre de bien trop de légèretés ; « Les remarques de Bolton me font me demander si elles découlaient d’une incompréhension des intentions des plus hauts dirigeants de la République populaire démocratique de Corée et des États-Unis ou s’il essayait simplement de parler avec un certain sens de l’humour » aurait-elle déclaré ce samedi,  ajoutant que « Tout bien considéré, son intervention est dépourvu de charme et de bon sens ».

Choe Son-hui, serait de l’avis de la presse internationale, et l’une des rares femmes nord-coréennes à occuper un poste de haut niveau. En tant que vice-ministre des Affaires étrangères son portefeuille comprenant des relations avec les États-Unis et le Canada, la femme de 56 ans serait au cœur des discussions sur le rétablissement des relations entre son pays et les partenaires occidentaux.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom