La situation se tend pour Michael Avenatti. En effet, le médiatique avocat, qui a notamment travaillé avec Stormy Daniels dans sa quête de vérité face au président Trump, a été inculpé jeudi dernier, en Californie. Dans les faits, ce dernier est pointé du doigt par 36 chefs d’accusation, portant notamment sur des faits de détournements de fonds, fraudes fiscales et bancaires ainsi que pour faillites frauduleuses.

Loading...

Il y a quelques jours, ce dernier était également accusé de tentative d’extorsion par la firme Nike, dans le cadre d’une vaste affaire concernant le sport universitaire américain. Toutefois, pas de quoi le décourager. En effet, l’avocat américain a décidé de plaider non-coupable, soucieux de faire en sorte que la vérité soit connue de tous. Toutefois, le coup est rude et sa réputation risque d’en prendre un grand coup.

Avenatti, la descente aux enfers

Considéré comme étant l’un des meilleurs avocats en exercice, tout du moins, l’un des plus médiatiques, ce dernier semble s’être pris les pieds dans le tapis. Âgé de 48 ans, il a ainsi été arrêté à la fin du mois de mars dernier, à New York, après que l’un de ses anciens clients l’ait accusé d’avoir détourné de l’argent qui lui était dû. En outre, l’enquête aurait permis de démontrer de fausses déclarations fiscales, déclarations qui lui auraient permis de toucher des subventions supplémentaires en prêts bancaires. Les forces de l’ordre auront toutefois élargi les chefs d’accusation et, selon les premières informations, il aurait utilisé l’argent de cinq de ses clients afin de régler des dettes personnelles.

Stormy Daniels, R.Kelly, Nike… Avenatti, sur tous les fronts

Actuellement en liberté après le paiement d’une caution, Avenatti est également pointé du doigt pour avoir tenté d’extorquer des fonds à la firme Nike. Selon la plainte déposée, Avenatti aurait menacé de dévoiler tout un énorme scandale lié au sport universitaire. Toutefois, il aurait pu accepter de garder le silence, moyennant le versement de 22,5 millions de dollars. Pour rappel, il est également l’homme qui a défendu Stormy Daniels dans le cadre de ses attaques contre le président Trump. En outre, il est également l’homme qui a décidé de mener une croisade contre le chanteur américain R.Kelly. D’ailleurs, là encore, certaines questions se posent. Selon plusieurs experts, Michael Avenatti aurait fait pression afin que des poursuites soient engagées à l’encontre de la star déchue, le plus rapidement possible. Le bureau de la procureure Kim Foxx est d’ailleurs accusé d’avoir coopéré de manière jugée “trop étroite“.

Avenatti risque 335 ans de prison

Si le bureau n’a pas réagi à ces accusations, il a récemment été demandé via un dossier long de sept pages, l’ouverture et la divulgation à la justice de toutes les communications ayant opéré entre Avenatti et le bureau des procureurs. Une enquête pourrait ainsi être lancée en ce qui concerne la façon dont Michael Avanetti a contribué au dépôt d’accusations contre R. Kelly. Une véritable descente aux enfers pour lui qui, après avoir mené un train de vie assez important, entre voitures de luxe et jet privé, songeant même à se présenter aux élections présidentielles de 2020, se retrouve acculé de partout. S’il est reconnu coupable, il encourt une peine de 335 ans de prison, a d’ailleurs tenu à rappeler le procureur en charge de cette affaire.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom