Boni Yayi a reçu récemment une délégation de l’organisation internationale de la Francophonie. La rencontre a permis aux émissaires de l’oif de discuter de la crise électorale avec L’ancien chef d’Etat. Boni Yayi n’a pas eu la langue de bois. Pour lui, « la situation qui prévaut aujourd’hui au Bénin est la négation flagrante de cette volonté de la Francophonie de développer la démocratie, de prévenir les conflits et de soutenir l’Etat de droit ».

Un environnement malsain

La décision de l’actuel gouvernement d’exclure l’opposition des législatives d’avril 2019 ne promeut pas la démocratie ni ne prévient les conflits et est contraire à tous égards à l’Etat de droit poursuit-il. Boni Yayi a une fois de plus attirer l’attention de ses hôtes sur le « profond fossé » qui sépare le texte fondamental de la Francophonie de la volonté du pouvoir de la rupture d’aller seul aux législatives du 28 avril 2019. «Tous nos efforts pour faire entendre raison à la mouvance et au Président Patrice Talon ont été vains » regrette-t-il, martelant au passage la ferme volonté de l’opposition à se conformer à la charte des partis politiques et au code électoral. L’opposition était également favorable à la recherche du consensus pour des élections inclusives ajoute t-il. Mais malheureusement tous ceci n’a guère prospéré dans « l’environnement planifié de longue date  » pour mettre à la touche les partis hostiles à Patrice Talon, accuse Boni Yayi.

“Pas d’élections sans l’opposition”

Selon l’ancien chef d’Etat, la démocratie est incompatible avec toutes modifications substantielles du régime électoral, introduites de façon arbitraire ou subreptice. La négation de cette disposition a produit « le certificat de conformité » inexistant dans les textes électoraux et par lequel l’exclusion arbitraire des partis de l’opposition a été assuré. En tous cas, pour le prédecesseur de Patrice Talon, il n’y aura « pas d’élections sans la participation de l’opposition ». C’est un principe sacro-saint de la démocratie de son point de vue.

21 Commentaires

  1. Si vous voulez mettre le feu au pays touché yayi boni.vous croiyer que de la manière dont le président soglo est en train de sortie si c’était yayi le Bénin ne sera pas encore en train de vivre en paix

  2. Qui est lettré, qui est demi-lettré au Bénin? Je ne crois pas pour ma part à ces sémentiques de non sens. Lorsque le peuple aura reglé le cas de Talon Yayi Boni en aura aussi pour son compte. Il est aussi responsable de ce que le peuple vit à présent avec Talon. S’il n’avait pas laissé tous les béninois de l’intérieur qui ont travaillé avec lui pendant 10 ans de côté pour aller chercher Lionel Zinsou de l’extérieur comme Candidat à sa succession jamais Talon ne serait devenu Président au Bénin. Pourtant il connaissait mieux Talon que tout le peuple et savait de quoi il est capable. Les larmes de crocodile que Yayi Boni verse aujourd’hui ne sauraient le dispenser de sa responsabilité dans la main mise de Talon sur la République. Nous devons croire en nous mêmes, faire confiance à notre peuple et soutenir la promotion du Béninois de l’intérieur. Ce penchant en nous qui fait croire que tout ce qui vient de l’extérieur a une ascendance systematique sur les autres est une folie meurtrière, dont nous devons nous débarrasser le plus vite que possible. Voilà Lionel Zinsou qui depuis fait comme si plus rien ne le concerne au Bénin. Mais s’il avait gagné les présidentielles il serait bien installé en fauteuille et jouirait de tous les avantages. La République n’est pourtant pas une communauté de cobayes.

  3. C’est curieux, un ancien président qui n’a à aucun moment fait référence à notre loi fondamentale. Quand même je le pensais plus sage!

  4. C est plûtot Talon qui a essayer de les ramener en vain à la raison…Ils sont encore dans leurs vieilles habitudes…je suus sur d une chose:Talon a les pieds sur terre.Vous avez rencontré garçon!

  5. Talon regarde le peuple béninois ne va pas laisser faire.
    C est l Algérie hier ,le Soudan aujourd’hui se sera le Benin demain.😉😂

  6. Dites à Yayi Boni qu’il aura élections le 28 Avril et rien ne se passera
    Vous allez en souffrir mais; vous ne pouvez rien faire
    Je passais
    Le Plombier

    • Mon cher Joeleplombier, lui YAYI BONI là , en son temps, est ce que lui il ecoutait quelqu’un? il aurait election si BONI YAYI est legaliste.Il sort le 28 Avril pour quelque chose il sera bouzié

        • Cher ami
          Sous d’autres cieux ; Yayi serait sous le lien de la justice
          Condamné à des travaux forcés à perpétuité pour crimes économiques
          Comme ici c’est le Bénin ; il ouvre encore son clapet
          La planification d’une élection exclusive est un fait. J’avoue ; il le faut pour ce pays pour mettre de l’ordre
          Talon aura un boulevard pour 12 ans de plus
          Je passais
          Le Plombier

          • Mon frere, je suis pas d’accord avec la gestion unilaterale de TALON.Il ne peut pas bloquer tous les concours d’entrée à la fonction publique.on peut pas tous faire d’affaire dans le pays…

          • Moi je suis un scientifique, ma place n’est pas dans les affaires, je ne sais pas vendre quelque chose.Je doit travailler à la fonction publique.Avec cette histoire de TALON, c’est grave de faire 12 ans au pouvoir….

  7. Entendez vous pour trouver un consensus ils sont incapables et veulent que le Président utilise l’article 68,or c’est les mêmes au début qui interdisaient au president d’utiliser l’article 68 en occurrence Yayi (lors de la rencontre Houngbedji-Yayi) .Au fait l’opposition était dans une autre stratégie, celle du vide constitutionnel et ça n’a pas marché

  8. Mon Cher Aziz ,j’ai l’impression que tu confonds tout, comment peux tu comparer l’Algerie le Soudan le Burkina et le Bénin. C’est impossible, les dirigeants de ces pays se sont éternisés au pouvoir et à un moment donné ,le peuple ne a eu marrece n’est pas le cas actuellement au Bénin. Personne ne sait jamais eterniser au pouvoir depuis 90 et personne ne le fera et en espèce il y a une loi votée par des députés et qui veulent l’ignorer et c’est pas normal. Quand ils votent pour les autres tout le monde se plie mais quand c’est leur tour ils refusent.

  9. Ne pensez jamais que les béninois sont dupes, mous ou idiots ,nous savons raisonner et le jour où on aura un tyran devant nous, il aura pour son compte.On nous chante ici que la démocratie est menacée et pourtant personne n’a jamais été en prison parce qu’il a insulté le président

    • Un journal est suspendu depuis plusieurs mois pour outrage au président. Si ça ne vous suffit pas, alors vous devriez revoir votre définition de la démocratie. Un ce n’est qu’ un exemple

    • Je vois que vous aimez blaguer. Mais je veux bien vous rappeler que Le journal associé à ce site Web est suspendu depuis plusieurs mois pour outrage à votre champion. Et aucune decision de justice n’a constaté le délit. Si ça ne vous pose pas problème, alors revoyez votre définition de la démocratie

  10. au soudan..omar béchir..aurait démissionné

    Les soudanais..ont payé le prix du sang..et on eu gain de cause.

    Tunisie algérie….pourquoi bientot le benin..puisque le peuple est au dessus de tout..et des institutions

    On eput faire partir raffle tout..en une journée

    Il faut le courage..la détermination..et accepter payer..le prix du sang

    Le nargueur,le suffisant…le péremptoire..le rus eur cy nique..et ra geux…n’aura de choix…

  11. Nous ne pouvons plus reculer après près de 30 ans de pratique démocratique. Tous ceux qui le souhaitent doivent aller aux élections quitte à les battre dans les urnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom