Une nouvelle catastrophe aérienne d’évitée. En effet, en Birmanie, un pilote d’avion a réussi à poser son appareil alors que celui-ci était dépourvu de roues avant. Une annonce confirmée par l’aviation civile et qui intervient quelques jours seulement après un premier incident, là encore, survenu en Birmanie.

Loading...

L’avion lui, un Embraer-190 appartenant à la compagnie Myanmar Airlines, transportait 89 personnes. Si personne n’a été blessé, tous les passagers se sont fait une belle frayeur. Dans les faits, le pilote de l’avion a tenté à plusieurs reprises, de faire descendre le train d’atterrissage. De manière électronique d’abord, via le tableau de bord, puis manuellement. Survolant l’aéroport, le pilote a alors demandé à ce qu’une surveillance soit mise en place.

Un problème technique bloque les roues avant

« Ils ont essayé deux fois, survolant l’aéroport en demandant à vérifier si les roues avant étaient descendues ou pas » a ainsi expliqué Ye Htut Aung, directeur adjoint du département birman de l’aviation civile. Cependant, les roues ne sont jamais descendues. Résultat, le pilote de l’engin a dû se poser simplement avec les roues arrière déployées. Selon Soe Moe, passager du vol, tout le monde va bien même si de la fumée a été aperçue au moment de l’atterrissage.

Deux catastrophes évitées en quelques jours

Mercredi dernier, une première catastrophe a été évitée de justesse. En effet, un avion Biman Bangladesh Airlines s’est posé de manière mouvementée puisqu’il est carrément sorti des pistes de l’aéroport de Rangoun. En tout et pour tout, 11 personnes ont été blessées. En 2017 enfin, un avion militaire s’est crashé en pleine mer, provoquant la mort de 122 personnes. Cet accident a alors été considéré comme étant le plus grave de l’histoire aérienne du pays.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom