Hier lundi aux environs de 23 heures, les forces de l’ordre ont encore occupé les alentours du domicile de Boni Yayi. L’avocat de l’ancien président a confirmé l’information à la BBC ce matin.

« J’étais à mon domicile aux alentours de 23h 30 quand j’ai été appelé par mon client me disant que trois véhicules de la police républicaine ont bloqué les accès qui donnent à son domicile. Je me suis rendu à son domicile mais arrivé à l’entrée de la rue, mon véhicule a fait l’objet d’une fouille. J’ai attendu 15 minutes avant de pouvoir passer les policiers qui étaient en faction » a raconté Me Renaud Agbodjo qui assure que l’ancien président n’a pas été informé de leur présence.

“Torture morale”

Il dénonce une  « torture morale » infligée à son client qui  « mérite (selon lui), un minimum de respect » pour « tous les services rendus à cette nation ». L’avocat a par ailleurs réfuté les arguments donnés par les policiers pour justifier leur présence en ces lieux. Selon Me Agbodjo« c’est difficile de comprendre qu’un contrôle de routine commence après 23h30 pendant que toute la population est endormie ». Leur présence est suspecte et laisse penser qu’ils auraient pu accéder au domicile de Boni Yayi s’il n’y avait pas la présence de la famille qui les dissuade. L’avocat informe aussi que son client est « empêché de recevoir des visites ».

4 Commentaires

  1. Il faut commencer par harceker ce pouvoir amsur tous les plans y compris legalistes meme si la judtice de notrz pays laisse a desirer

    Procedure d’urgence a la chambre administrative pour entrave illegale a la libre circulation des personnes et des biens…
    Plainte contre X pour assassinat

    Meme si ces plaintes n’aboutissent , elles portent le germe d’actions devant kes cours internationales…
    Avec les *******revetus du manteau de la pseudo legalite il faut les attaquer et demasquer sur tous kes plans politiques kegaux etc…

  2. on nous parle d’enquetes..pour punir ceux..qui ont tué des beninois..

    moi je connais déjà..les résultats de l’enquete….

    On nous parlera de boko haram,des terroristes…abattus….pralnt des manifestant

    Aucune..précaution langagière..n’effrait..plus la ruse,la rage,le cynisme…et le deni et le mépris de ce peuple

    On l’a cherché…on l’a voulu…assumons…nos choix

    qui sait…? peut etre on va en tirer des leçons…

    • Bien dit. On a préféré le diable qu’on connaissait bien parce que béninois au saint qu’on prétendait ne pas connaitre car yovo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom