La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) appelle ses syndiqués à observer un mouvement de grève de 24 heures le mercredi 15 mai prochain.C’est l’Agence Chine Nouvelle qui rapporte l’information. Selon la source syndicale qui s’est confiée à Xinhua, ce mouvement de grève vise à réclamer l’amélioration des conditions de vie des travailleurs par la satisfaction de leurs revendications.

Loading...
Si le gouvernement n’apporte pas une réponse à ces doléances, le secrétaire général du syndicat Naïni Kassa Mampo assure que la grève pourra être reconduite. Il l’a fait savoir dans une déclaration qui a sanctionné la session extraordinaire tenue par le syndicat récemment. Une session qui avait pour but d’analyser la situation des travailleurs.

L’arrêt de la privatisation des sociétés d’Etat

Au nombre des revendications formulées par le syndicat, il y a l’arrêt de la privatisation des sociétés d’Etat à l’instar de Bénin-Télécoms, l’Office des radiodiffusions et télévisions du Bénin (Ortb), le Port autonome de Cotonou, la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb); et la satisfaction de l’ensemble des doléances  catégorielles et sectorielles des travailleurs. La Cstb réclame aussi le paiement des arriérés de salaire aux enseignants, agents de santé et autres travailleurs des différents ministères, qui ont changé de statut en 2008. Le gouvernement doit également sortir leurs contrats exige la Cstb qui réclame aussi le retour dans la fonction publique des 230 agents du ministère des finances, renvoyés.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. KASSA , quand les policiers vont de mettre un bon coup de man kpo (bâton de révolte ) tu vas commencer à te plaindre. Actuellement les forces de l’ordre sont sous tension, fatiguées et sollicitées en permanence. Les forces sont insuffisantes. Alors du calme

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom