Dans un message publié il y a quelques heures sur la page Facebook de la présidence ivoirienne, on apprend que le président Ouattara “s’est entretenu ce jeudi 09 mai, avec des Emissaires du Président de la République du Bénin conduits par le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République du Bénin, Pascal Koupaki et le Ministre des affaires étrangères du Bénin Aurélien Agbénonci”.

Agbénonci était déjà chez Sassou- Nguesso et Obiang Nguéma

On ignore encore le contenu de leurs échanges mais il y a un fait qui semble constant. Depuis quelques semaines, Aurélien Agbénonci, a beaucoup voyagé pour le compte de son patron.Il était le 05 avril dernier chez le président Equato-guinéen Théodoro Obiang N’guéma. Le diplomate était porteur d’une lettre de Patrice Talon pour son homologue. Plus récemment, c’est à dire le 03 mai dernier le même ministre des affaires étrangères a  été reçu par le président congolais.

Il était une fois encore, porteur d’un message du président béninois à son homologue Dénis Sassou-Nguesso. Ce message avait un rapport avec la situation post-électorale au Bénin. Le chef de la diplomatie béninoise est allé solliciter les sages conseils du président congolais pour trouver une solution à la crise politique au Bénin.

5 Commentaires

  1. On court ailleurs alors que la solution est à côté. Mon tairou veut quoi en faisant tous ses émissaires aux frais de la princesse. Or, c’est lui qui a dit que nous n’avons pas ressources à gaspiller non? Nous voulons notre pain dans la paix.

  2. Pourquoi ___ pend les maigres ressources du pays pour envoyer des délégations de gauche à droite, alors que la solution était d’organiser des élections pour tous comme toutes les organisations internationales préconisaient????

    Il veut faire admettre l’exclusion de l’opposition du parlement, la révision programmée de la constitution, pour décider seul des règles du pays???

    Les autres Chefs d’Etats sont bêtes????
    Il croit que sa manœuvre n’est pas connue de tout le monde?????
    ____.

  3. C’est maintenant faut il prendre conseil auprès des présidents de la sous région ? En son temps le gouvernement n’avait-il pas eu des émissaires du voisin du nigéria,de la CEDEAO,de l’OIF et que sais je encore. Lors des crises dans leur pays respectif il venait chacun au laboratoire de la démocratie pour s’enquérir des mesures idoines contre les crises électorales du genre. ET c’est mon pays le Bénin dont je vente la liberté,la démocratie en Afrique qui est tombe si bas comme les martyrs du 1er et 2mai dernier à cadjèhoun.Vraiment mon ceur saigne

  4. Hum! Il faudrait se méfier de ces émissaires qui parcourent l’Afrique à coups de klaxon.
    J’ai l’impression que c’est pour mieux étouffer encore et encore le petit peuple béninois par des lois iniques qui ne vont pas tarder à arriver.
    Ces lois seront votées les yeux fermés par une Assemblée monocolore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom