Les États-Unis, sur le point de perdre leur place de première puissance économique mondiale ? Selon le média américain Big Think, se basant sur un récent rapport fourni par la Standard Chartered Bank, la réponse est oui. En effet, dès 2020, Pékin devrait passer devant Washington, permettant ainsi à la Chine de devenir la plus grande puissance économique.

Ce rapport, établissant une projection jusqu’à 2030, prévoit que les économies asiatiques devraient connaître un essor impressionnant, pouvant occuper jusqu’à sept des dix premières places du classement d’ici à la fin de la prochaine décennie. Cependant, il convient de noter une petite nuance puisque, les économistes en charge de cette projection ont décidé de se baser sur la parité du pouvoir d’achat, une approche que tous les experts n’utilisent pas.

L’Asie, futur moteur de l’économie mondiale

C’est via ce positionnement que la Chine pourrait dépasser les États-Unis, la population chinoise étant bien supérieure à celle des États-Unis. Ainsi, Pékin connaîtrait une résurgence de sa classe moyenne, comme le confirme Madhur Jha, chercheur au Standard Chartered. Selon lui, d’ici à 2020, la grande majorité de la population mondiale sera considérée comme étant de la classe moyenne. « L’Asie mènera l’augmentation de la population de la classe moyenne alors même que les classes moyennes stagnent à l’Ouest. ». À ce rythme-là, l’Inde pourrait également dépasser les États-Unis, d’ici 2030.

L’Inde aura un rôle à jouer

D’ailleurs, c’est bien New Delhi qui pourrait devenir le prochain moteur de la croissance mondiale. D’ici l‘an prochain, le taux de croissance tendancielle devrait passer à 7,8 % avant de continuer à croître. Les nombreuses réformes économiques en cours permettant à la nation de mieux se structurer et mieux se préparer aux grands défis du futur lui confèrent ainsi un rôle de moteur à venir. En Europe, la croissance elle, sera également au rendez-vous, mais à un rythme bien plus lent.

Avec une approche plus réaliste et en utilisant les taux de change simples du marché, la USA restent cependant assez largement en tête, avec plus de 7 milliards de dollars d’avance sur son second, la Chine. Les puissances actuellement en place devraient également conserver une bonne place face aux pays en pleine croissance que sont l’Indonésie, la Turquie, le Brésil ou encore la Russie avec, selon le FMI, peu de signes de rattrapage.

3 Commentaires

  1. La puissance d’un pays devrait se mesurer sur des critères qui évaluent la capacité d’un pays d’offrIr à ses citoyens le droit à la protection sociale , l’education et le travail pour tous ….

  2. une dictature predatrice qui ne respecte pas les traités internationaux, ni les regles de l omc et fait pression sur l oms contre la democratie taiwanaise…

Répondre à Julie Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom