Ce samedi une dame centenaire, pensionnaire d’une maison de retraite dans le Nord de la France , était soupçonnée d’avoir par strangulation assassiné , une de ses co-pensionnaires , âgée elle de 92 ans. La vieille dame se serait elle-même livrée au personnel encadreur en déclarant avoir peut-être « tué quelqu’un ». Une enquête serait ouverte et un examen psychologique commandité pour déterminer quelle orientation donner à la procédure pénale.

Loading...

Morte assassinée à 92 ans

La victime âgée de 92 ans aurait été découverte par un des infirmiers du centre de retraite de Chézy-sur-Marne, inconsciente dans son lit juste après minuit le samedi, des informations faisant état de traces de violences. Une situation qui ne laissait aucun doute sur la situation d’autant plus que l’autopsie réalisée aurait révélé une mort par strangulation. « L’occupante de la chambre voisine, (…) âgée de 102 ans, s’était manifestée, en grand état d’agitation auprès de l’assistante médicale à laquelle elle avait déclaré avoir tué quelqu’un » aurait indiqué la police.

Interpellée, la centenaire aurait été d’abord conduite dans un centre hospitalier pour une évaluation psychologique.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom