Christine Lagarde. (Reuters)

Les négociations pour la résolution de la crise économique entre la Chine et las USA piétinent, la crise perdure et  les positions s’endurcissent. Pour le Fond Monétaire international, un tel niveau de tension entre deux piliers de l’économie mondiale serait néfaste pour la bonne santé de l’économie mondiale. En marge, du forum de Paris sur la dette et le développement, la directrice générale du FMI, Christine  Lagarde avertissait les deux grands.

Il faut revenir à la table des négociations

Il y a quelques jours alors l’on pensait tendre vers un dénouement de la crise commerciale entre la Chine et les USA, le président américain Donald Trump, publiait dans un tweet, parce que les négociations piétinaient,  vouloir augmenter les taxes sur 200 milliard de produits à l’exportation de la Chine vers les USA. Marquant une escalade dans les hostilités. A Paris, la directrice générale, rapporte la presse internationale, sur ces différents déclarait qu’il n’y aurait peut-être pas de solution rapide, et que  les deux parties devraient accepter de s’attaquer aux problèmes qui fâchaient ; soulignant au passage  que les tweet et les commentaires acerbes n’étaient de nature à créer un environnement favorable aux discussions.

Pour La présidente du Fonds monétaire international Pékin et Washington devrait rapidement mettre un terme à leur guerre commerciale ; «Pour nous, au FMI, il est impératif que les tensions commerciales soient résolues de manière satisfaisante pour tout le monde, car il est clair que les tensions entre les États-Unis et la Chine constituent une menace pour l’économie mondiale ».

Cependant, Mardi, Geng Shuang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères  déclarait en substance, «l’augmentation des tarifs douaniers ne peut résoudre aucun problème. (…) Il est normal que les deux côtés aient des différences. La Chine (…)  est sincère quant à la poursuite des négociations ». Et le ministère du Commerce Chinois, aurait confirmé, rapporte un média international, que  Le négociateur en chef de la Chine, Liu He, se rendra à Washington les Jeudi et Vendredi  prochain, atténuant les craintes que les pourparlers pour résoudre la guerre commerciale prolongée entre les Etats-Unis et Pékin avait été réduite à néant.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom