Des manœuvres américaines dans le Golfe suscitent interrogations et inquiétudes dans la Sous-région. Les américains semblent s’apprêter pour une guerre dans la région. Et la cible est bien connue : l’Iran. Un navire de guerre, des bombardiers B-52, une batterie de missiles Patriot, un porte-avions, c’est en partie l’arsenal militaire américain actuellement disponible dans le Golfe. Ce renforcement de la position américaine dans le Golfe est assez préoccupant.

Loading...

Les Usa nient préparer une guerre contre l’Iran.

C’est à Sotchi en Russie où il s’est rendu que le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a tenu à rassurer son homologue russe Serguei Lavrov et le Président Poutine. Après trois heures de discussion avec Lavrov, M. Pompeo a affirmé que les Usa ne cherchaient pas la guerre contre l’Iran. Néanmoins, le chef de la diplomatie américaine a relevé un certain nombre de points sur lesquels les Usa seraient intraitables avec l’Iran. Les américains exigent de l’Iran des comportements plus « normaux » comme la fin des campagnes d’assassinat en Europe, la fin du soutien au Hezbollah et la fin du soutien aux rebelles Houthis du Yémen.

Le guide suprême iranien rassure

De son côté, Ali Khamenei, guide suprême de la République islamique d’Iran semble rassurant en déclarant que la guerre n’aura pas lieu entre l’Iran et les Usa. Cependant, une information faisant état de l’envoi prochain de 120.000 hommes dans le Golfe avait fuité dans le New-York Times lundi soir. Le président Trump avait traité cette information de “Fake news”, affirmant que si un contingent américain devrait être envoyé dans le Golfe, 120.000 hommes seraient totalement insuffisants. Néanmoins, Mike Pompeo met en garde l’Iran: si les intérêts américains sont attaqués ou menacés, les Usa répondront de « la manière appropriée ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom