Le Nairobi River et ses affluents sont des sources d’eau très importantes pour la capitale kényane, Nairobi. Mais voilà, il se trouve que plusieurs rivières de la capitale dont le Nairobi River sont soumis à une forte pollution. En effet, des déchets en tous genres parcourent ces cours d’eau qui sont vitaux pour les populations de Nairobi. Face à ce constat, des jeunes ont constitué des équipes pour nettoyer les rivières de la capitale. L’opération de nettoyage a commencé depuis le début de l’année 2019.

Alors que les consciencieux citoyens de Nairobi s’évertuaient à dépolluer les cours d’eau de leur ville, ils ont fait une série de découvertes abominables. En effet, depuis le début de l’opération de nettoyage, 14 cadavres ont été découverts dans le Nairobi River et ses affluents. Ce vendredi, le corps sans vie d’un petit garçon de 8 ans fut retrouvé aux abords de la Nairobi River.

L’opinion et les autorités choqués

Depuis le début de l’année, ce sont 8 cadavres de bébés, celui d’un enfant en bas âge, ceux de 5 adultes qui ont été retrouvés dans les rivières de la capitale kényane. Ces découvertes macabres ont mis en alerte les autorités locales et des enquêtes ont été ouvertes par la police. Cependant, des organisations de la société civile ont indexé des cliniques clandestines qui pratiquent l’avortement. Parmi les cadavres de bébés, nombreux étaient des fœtus. Une autre organisation notifiera que certains bébés ont été jetés dans les rivières tout juste après leur naissance. Cette affaire a choqué l’opinion kényane qui attend beaucoup des conclusions des différentes enquêtes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom