Emmanuel Macron, en campagne pour LREM dans le cadre des prochaines élections européennes, a décidé de tout faire afin de faire barrage à l’extrême-droite. Récemment, ce dernier est ainsi monté au front, accusant la Russie et certains acteurs comme Steeve Bannon, de conspuer en vue de démanteler l’Union européenne.

Interrogé par certains médias régionaux français, Emmanuel Macron a été très clair sur le sujet. En effet, ce dernier a fustigé l’ingérence étrangère au sein de ces élections, pointant du doigt notamment Steeve Bannon un peu trop impliqué à son goût dans la campagne de Marine Le Pen. Toutefois, consciente de ce fait, la patronne du RN a décidé de prendre quelques distances avec ce dernier.

La Russe, pour faire imploser l’Europe ?

En outre, celui-ci a estimé que la Russie ainsi que d’autres organisations étrangères finançaient certains partis politiques d’extrême-droite un peu partout en Europe. L’objectif étant de faire passer la droite dure aux prochaines élections afin de favoriser la fin de l’Union européenne telle que nous la connaissons aujourd’hui. La menace est-elle sérieuse pour autant ? Selon Macron, cela ne fait aucun doute.

Les nationalistes ont le vent en poupe

Aujourd’hui, les partis nationalistes représentent une véritable menace pour les pro-européens. En France, le Rassemblement national est ainsi donné vainqueur dans de nombreux sondages alors que le parti pro-Brexit est largement en tête outre-Manche. En Italie, en Hongrie, en Autriche ou encore en République Tchèque, la droite dure est, quant à elle, déjà au pouvoir. Résultat, la perspective d’une réelle opposition anti-européenne à Bruxelles commence à faire peur. 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom