Le président américain Donald Trump a laissé entendre le mois dernier que Washington et Pékin étaient proches d’un accord, mais déclaré la semaine dernière que la Chine était revenue sur ses positions et annonçait d’intenses mesures de taxation douanières sur des produits phares à l’exportation de la Chine. En retour, la Chine se détourne de ses fournisseurs traditionnels en produits agricoles américain.

Les agriculteurs américains de guerre las !

En réaction à la hausse des tarifs douaniers imposée vendredi par les Etats-Unis, passant de 10 à 25% de 200 milliards de dollars de produits chinois importés ; la Chine, rapporte la presse internationale, aurait riposté ce lundi avec une hausse de droits de douane sur environ 5 000 types de produits américains d’une valeur de 60 milliards de dollars. Parmi ces produits figuraient des produits agricoles, notamment du bœuf et des produits manufacturés tels que des meubles.

Les exportateurs de produits agricoles américains, tels que les producteurs de soja et de porc, subissaient de ce fait, de lourdes pertes mais leur principale inquiétude selon un média américain, serait que cette trop longue guerre les maintienne longtemps à l’écart du marché chinois. « Si vous me l’aviez demandé il y a deux semaines, je vous aurais dit que j’étais optimiste à propos d’un accord, mais maintenant je viens de faire un 180 et je ne suis pas du tout optimiste », aurait confié à la presse, Lindsay Greiner, président de l’Association des producteurs de Soja de l’Iowa. Et le son de cloche serait similaire au niveau des producteurs de porcs, qui eux écoulaient jusqu’à 25 % de leur production sur la Chine. Pour Jim Monroe, porte-parole du National Pork Producers Council, cette crise n’avait que trop duré.

Cependant, selon  l’administration Trump, « Nos formidables agriculteurs patriotes seront parmi les grands bénéficiaires de ce qui se passe aujourd’hui », allusion faite au bras de fer entamé avec Pékin ; et le président Trump d’annoncer dans la foulée, lundi, que le gouvernement américain fournirait une aide financière de 15 milliards de dollars aux agriculteurs frappés par les tarifs chinois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom