C’est une petite révolution qui vient de s’opérer au sein du monde médical puisque le Zolgensma vient d’être autorisé à la vente. En effet, l’agence américaine des médicaments a autorisé que ce traitement contre l’amyotrophie spinale, une maladie neurodégénérative jusqu’alors estimée incurable, soit vendu aux particuliers. Problème ? Ce médicament est hors de prix.

Développé par le laboratoire suisse Novartis, le Zolgensma coûte 2,125 millions de dollars la dose. La maladie qu’il soigne était considérée jusqu’à aujourd’hui, comme étant incurable. Neurodégénérative, l’amyotrophie spinale est liée à un gène défectueux et entraîne une atrophie musculaire sévère. Les bébés, touchés par cette maladie, perdent alors leurs neurones moteurs, ceux qui aident au développement de fonctions essentielles comme la respiration, la parole ou encore la marche. Sans traitement, la maladie entraîne alors une paralysie totale ou le décès, les enfants touchés dépassant rarement les deux ans.

Une alternative au Zolengsma, annoncée

Le Zolengsma lui, viendra donc aider les familles et les enfants dans le besoin. Un “progrès historique”, salué par Vas Narasimhan, patron de Novartis. Si le prix est clairement un frein, les laboratoires suisses travaillent actuellement à une alternative. Celle-ci a d’ailleurs été approuvée fin 2016. Toutefois, quelques tests sont encore à effectuer avant que son arrivée sur le marché soit effective. Son prix ? 750.000 dollars pour sa première année de commercialisation puis 375.000 pour les suivantes. Un prix qui, là encore, bloque de nombreuses personnes et pourrait relancer la défiance de la population vis-à-vis des “big pharma”, cs énormes entreprises de l’industrie pharmacutique.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom