Emprisonné depuis quelques mois après l’éclatement de l’affaire bradage de domaines publics, Modeste Toboula a vu son procès débuter la semaine dernière. L’ancien préfet du Littoral n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés mais cela ne suffira pas à écourter son séjour en prison.

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) l’a condamné à 12 mois de prison ferme. C’est le quotidien Le Matinal qui donne l’information . La décision de la Criet est tombée ce matin fait savoir le média. En plus de sa peine de prison, Modeste Toboula s’est vu infliger une amende de 2 millions de Francs FCFA.

Le sort des coaccusés connu

Quant aux autres prévenus , ils ont connu des fortunes diverses. Clément Dari, Magloire Saizonou et Salifou Assah passeront les cinq prochaines années en prison. Ils doivent également s’acquitter d’une amende de  2 millions de FCFA chacun. René Gamavo, prend comme Modeste Toboula , un an de prison ferme plus 100 mille francs d’amende. Basile Djossouvi et Basile Kougblénou, sont libres de leurs mouvements. En d’autres termes, ils ont été relaxés.

Voir les commentaires
Loading...

9 Commentaires

  1. Donc pour résumer, quand vous bradez le patrimoine public, vous prenez un an de prison? Et dire que la rupture veut les choses autrement. C’est une vaste blague…

  2. Toboula a déçu plus d’un; le Plombier en premier.
    Comment peut-on comprendre que ce monsieur qui vivotait à Cotonou avec un salaire _____ de fonctionnaire à qui Talon a donné une belle opportunité ; se retrouve mêler à une affaire rocambolesque de ce genre.
    L’appât du gain facile, de détournement qui relève des pratiques de nos concitoyens.
    Cinq millions de nos francs avec des avantages de la fonction et; pourtant le filou a mis la main dans le cambouis.
    Pauvre de lui.
    Pendant ce temps; certains se désespèrent de quarante mille francs mensuel dans ce pays.
    Suivez mon regard !!!!!
    Je reviens
    Le Plombier

  3. Tout ça a bien l’air d’une bonne blague. Un haut fonctionnaire accusé d’avoir bradé un domaine public, d’en avoir personnellement profité, d’être un récidiviste en matière de magouilles domaniales est condamné à un an de prison ferme et certains oseront venir nous parler de lutte contre la corruption. J’attends la défense des klébés.
    On verra bien s’il se fera viré de la fonction publique.

  4. Rien n’a ciré je l’avais dit la semaine dernière. J’ai vu venir cette sentence. Pendant que mètognon on fait du dilatoire en allant de report en report pour un dossier qu’on n’arrive pas à prouver un dossier monté de toute pièce, pendant que le dossier de la nouvelle tribune traine on accélère certains dossiers des privilégiés de la république. Entre Mètognon et toboula qui a le plus grugé l’état pour qu’on lui inflige 12 mois alors chez l’autre on lui inflige 5 ans après plus d’un an de procès. C’est méchant, c’est inhumain.
    Tenez-vous tranquille la grâce présidentielle du 1 er août peut le sortir de la prison.

  5. Je souhaite du courage au ZORRO de la République. On n’en fait plus des…comme Toboula.
    Tu nu manques déjà avec Cotonou qui renoue avec les mauvaises habitudes, en particuliers le retour en masse des mendiants professionnels renvoyés précédement chez eux au Niger.

  6. C’est tout??? Bravo la prime d’encouragement au brigandage.
    Juges, autorités politiques, où sont vos petites ____? Bravo à vos femmes
    Que des pitreries
    Moi Toboula, je pisse dans vos g…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom