Aya Nakamura a du mal à gérer sa soudaine notoriété. Propulsée sous le feu des projecteurs grâce à son titre “Djadja“, la jeune femme connait un succès. Toutefois, son quotidien a été chamboulé au point qu’elle ait été forcée de tout changer et ce, pour son plus grand déplaisir d’autant que ses fans ne sont parfois, pas très compréhensifs.

Interviewée par le média Grazia, la star explique avoir du mal à se balader dans la rue, elle qui est arrêtée toutes les deux secondes. Parlant de ce sentiment d’oppression qui l’habite, celle-ci n’envisage toutefois pas de quitter Paris. Afin de souligner son propos, celle-ci n’a pas hésité à raconter une histoire qui lui est récemment arrivée.

Aya Nakamura a du mal avec la célébrité

Alors qu’elle se trouvait au supermarché, afin d’y faire ses courses, Aya Nakamura a été arrêtée par une caissière. Après lui avoir demandé si elle était bien celle qu’elle pensait, la caissière s’est mise à crier, rameutant de fait tout le magasin autour d’elle. Des gens lui ont alors demandé si, “comme tout le monde, elle faisait la queue”. Gênée, elle explique alors que oui, car “il faut bien manger, que je fasse des courses”.

Le manque de politesse, agace

Ce qui l’agace le plus ? Le manque de politesse de ses fans. En effet, si elle accepte le plus souvent de faire des photos, elle se force parfois à sourire, dire oui. Cependant, elle semble avoir du mal à supporter celles et ceux qui la prennent en photo sans lui demander son autorisation. “Et la politesse, on oublie ? Avant d’être connu, on est d’abord humain” a-t-elle ainsi assuré, expliquant au passage, qu’elle ne pouvait même plus sortir au parc avec sa fille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom