A la faveur d’un point de presse dans la soirée de ce mardi 18 juin 2019 à Cotonou, les avocats de l’ancien président de la République du Bénin Dr Thomas Boni Yayi, ont dévoilé entre autres, ce qu’il faut comprendre par «mesures coercitives» annoncées par le procureur Mario Mètonou à l’encontre de leur client.

Loading...
Dans une déclaration de presse ce mardi 18 juin 2019 à Cotonou, le procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou, Mario Mètonou, a annoncé que le juge d’instruction a envisagé la mise en œuvre de mesures coercitives à l’encontre de l’ancien chef d’Etat Boni Yayi qu’il a manqué par deux fois d’écouter.

D’après les avocats de l’ancien chef d’Etat, c’est une décision contre le droit. Ceci, parce qu’on arrive à une mesure coercitive contre quelqu’un si la personne s’est délibérément soustraite, ce qui n’est pas le cas en ce qui concerne Yayi qui a justifié et donné les preuves de son indisponibilité, à en croire Me Paul Kato Atita. Par cette déclaration du procureur, il déduit avec son confrère Renaud Agbodjo que le parquet et sa hiérarchie rejettent les éléments qu’ils ont fourni notamment ceux sanitaires.

Où veut en venir le gouvernement ?

Selon Me Kato Atita, le juge veut parvenir à inculper l’ex chef d’Etat Boni Yayi pour le lier. Et l’astuce derrière dira le conseil, c’est qu’une fois l’inculpation réalisée, le juge va délivrer contre lui un mandat d’amener, d’arrêt ou de dépôt. Le plan, c’est de mettre sous main de justice son patrimoine d’une part et le juger puis le condamner à toute sorte de peine qu’il soit présent ou pas, d’autre part. «C’est ça l’idée de départ» affirme l’avocat.

La justice à l’exécution d’un plan politique

La déclaration du procureur est la preuve selon ces deux avocats, de ce qu’ils dénonçaient il y a quelques jours, à savoir qu’il y a un plan pensé et conçu depuis longtemps contre la personne de Boni Yayi qui est en train d’être mis en œuvre par le biais de la justice. De leurs analyses, cette déclaration n’est que l’expression de la perception du gouvernement dans le dossier. «C’est le gouvernement qui s’exprime» affirme Me Renaud Agbodjo. Le procureur étant le représentant du Garde des sceaux et donc du gouvernement au sein de la justice.

Il réaffirme qu’il s’agit d’un dossier purement politique. Toutefois, il invite les acteurs de la justice à qui le politique a confié une telle mission d’être quand même un peu intellectuels. « Un peu d’honnêteté intellectuelle ne nous fera aucun mal ».

Voir les commentaires

22 Commentaires

  1. Mais comment réfléchissons-nous Bénin? Je me demande si ces avocats s’écoutent dans leur déclaration. Il n’y a aucune logique. Mais qu’ils cessent ce dilatoire. Nul n’est au dessus de la loi.

  2. Tant que le sentiment d’acharnement contre la personne de l’ancien président sous forme de représailles politiques ou de règlement de compte personnel -je n’en sais rien- sera répandu dans l’opinion publique, nos espoirs de ramener la paix dans les toutes contrées de ce pays, ma foi, seront toujours suspendus malheureusement. Un peu d’humilité et de générosité ne nous feraient pas de mal dans ce pays. La dernière fois, j’avais écrit en m’inspirant de Victor H., qu’il faut combattre l’émeute pendant qu’il encore debout et l’amnistier dès qu’il est tombé. C’est à ma conviction, le seul moyen de calmer les ardeurs.

  3. Commenter :NE PARLE PAS TROP .LIBERE YAYI PR QU IL Y A LA PAIX.POURQU OI LE JUGE VA ALLER DANS LA MAISON DE YAYI , C EST UN MANQUE DE RESPECT .SOYONS UNIT . LA POLIQUE DIVISE MEME LA FAMILLE .REFLECHISSONS ENSEMBLE PR LA PAIX.

  4. justifier et donner les preuves de son indisponibilité ne relève pas des seules observations de La Défense. Les motifs invoqués pour soutenir l’indisponibilité médicale doivent être approuvés autant par le parquet que par le juge d’instruction et ce, soit par un rejet explicite ou implicite ou soit après expertise médicale ( ordonnée par le parquet où le juge d’instruction) confiée à un médecin inscrit auprès de la cour d’appel comme expert. Nul n’a obligation de tenir compte des observations du médecin privé de Yayi Boni.

    • Et pour bénéficier d’une procédure d’expertise médicale légale, il faut qu’il soit placé en garde à vue par le procureur ou mis en examen par un juge d’instruction…

      • Mr Jojolabanane, ces deux avocats ne comprennent rien.Ils ne comprennent pas grand chose surtout ATITA.Il est tjrs dans des dossiers sales.Il se contredit tjrs.

    • JAMAIS JAMAIS il ira en prison, quitte à lui de s’évader dans le coffre d’une voiture…simple non! au lieu de demander la libération de sa maison etc

  5. Les surveillants de ce forum ne laisse pas de commentaires véridiques, amoin que mon raconte des inepties. Cela passe.
    Oui vous les surveillants qui me lisez vous pouvez me bloquer cela me dit rien. C est vraiment une honte, pour votre carriere

  6. Au bénin nous ne vivons plus en démocratie. La liberté d’expression n’existe plus.
    Moi, je combtas l’injustice et cela, ce n est pas sous TALON mais depuis Boni Yayi. Même qu1nd Yayi Boni à fait parti talon du pays, J ai écrit à Yayi trois fois. Il m’a lu ou pas je ne sais pas. Talon doit revenir. TALON est revenu et maintenant ???!!

  7. Moi j’ai une question à poser est qu’il y a une loi qui dit qu’on ne peut pas écouter un citoyen si celui est malade et présente un certificat médical ?
    Deuxio si la réponse est oui alors vous et moi est ce qu’on pourrait faire valoir ce droit.

    Svp explication avec preuve d’article de loi merci

    • @ Monwė, tout nous ne sommes plus en démocratie au bénin, la liberté d’expression n’existe plus. Je le constate sur ce forum. Il y a des surveillants qui lisent au fure et à mesure ce que l’on écrit. Et quand longtemps n est critique contre le gouvernement

    • Le gouvernement en place le commentaire est immédiatement effacé avant que l’on l’envoie. C est vraiment une honte pour ce ceux qui l’ordonnance.

    • Mais moi je continuerai. Ma voie. Car ce n est sous talon que je suis critique, je lavait été sous Yayi Boni aussi.
      Je combats l’injustice vous de LNT pouvez me bloquer pour ne plus commenter. Je vous l

    • @ Monwè, au bénin j’ignore sil y a une loi qui interdit l’audition dune personne malade. Mais si l’on v se référer aux droits de hommes

    • Excusez moi Monwè bien vrai que je n’insiste personne sur ce forum, les surveillants de ce cite, ne me laissent pas le temps soit j’effacent mon commentaire avant de le poster. C est pourquoi mes réponses sont meles

    • On ne peut l’écouter uniquement si un expert de la cour d’appel conclu à son inaptitude à l’audition…. les observations de médecin non inscrit comme expert auprès de la cour d’appel ne valent rien….

  8. Ah! Je ne savais pas que c’est a petite vendeuse de Dantokpa qui a le monopole des poursuites dans le Yinweland et que cette dernière tient sa délégation de pouvoir de Dieu le Père et non du Garde des sceaux qui est son supérieur hiérarchique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom