Le drone américain abattu par l’Iran le jeudi 20 juin dernier continue de défrayer la chronique. Ce mardi 25 juin 2019, c’est la Russie qui est revenue sur ce sujet en soutenant la République Islamique d’Iran. Selon les déclarations de Moscou, le RQ-4A Global Hawk ne survolait pas les eaux internationales comme les autorités américaines l’ont indiqué à la survenue de l’incident. L’engin d’espionnage de pointe qui est comparable à un Boeing 737 était bel et bien dans l’espace aérien de l’Iran à en croire les propos du secrétaire du Conseil de sécurité russe, qui ont été relayés par l’agence de presse russe.

« Ce drone se trouvait dans l’espace aérien iranien »

« Je dispose d’informations du ministère russe de la Défense, selon lesquelles ce drone se trouvait dans l’espace aérien iranien » déclare Nikolaï Patrouchev. « Nous n’avons pas vu de preuves du contraire » fait remarquer l’officiel russe. Cette situation intervient alors que les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et l’Iran sont très mauvaises. Quelques jours plutôt, l’attaque de 4 pétroliers en mer d’Oman avait été attribuée aux gardiens de la révolution iranienne.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom