Au niveau des professionnels des médias, la bataille pour intégrer la prochaine équipe de la  Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a déjà commencé. Certains candidats ne se privent d’aucun recours pour mettre en difficulté leurs adversaires. C’est le cas de Brice Ogoubiyi et de Martine de Souza Attignon.

Violation des textes de la HAAC

Ces deux journalistes ont saisi la Cour constitutionnelle pour qu’elle statue sur une “violation de la loi organique de la HAAC”. En effet, selon les deux requérants, Franck Kpotchémè (ex président de l’Upmb) et Basile Tchibozo (ancien président du Cnpa) ont violé la loi organique de l’organe de régulation parce qu’ils n’auraient pas démissionné six mois avant les élections comme le stipule les textes en cas de candidature au poste de conseiller de la HAAC.

La Cour constitutionnelle qui a démarré l’examen des recours hier vendredi 31 mai a décidé de faire des investigations plus larges avant de rendre son verdict. Dans cette logique, la haute juridiction a convoqué pour mercredi prochain les deux journalistes attaqués devant elle, et l’actuel président de la HAAC, Adam Boni Tessi. Une audience plénière spéciale aura lieu le jour de leur convocation.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom