Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a pris pour responsable des multiples campagnes de fake news sur son réseau social, le gouvernement américain. Mercredi dernier, il a affirmé que l’inaction de Washington face aux accusations de campagne de fake news sur les réseaux sociaux dans les présidentielles de 2016, a ouvert le chemin à des publications du même genre. Plusieurs pays sont indexés par le patron du réseau social.

Loading...

La sécurisation des données coûtent une énorme fortune selon Mark Zuckerberg

La Russie se trouve en première ligne parmi les pays indexés par Mark Zuckerberg. On se rappelle qu’après la victoire du magnat de l’immobilier, actuel locataire de la Maison Blanche, des soupçons d’ingérences dans les élections présidentielles de 2016 avaient été évoqués dans l’opinion. En plus de la Russie, l’Iran est aussi pointé du doigt par Mark Zuckerberg. Par ailleurs, ce dernier a indiqué que la sécurisation des données privées lui coûte une grosse fortune.

Mark Zuckerberg a assuré cependant, faire de son possible pour contenir la situation, en précisant que les moyens de son réseau sont moins significatifs. Le milliardaire a donc invité le gouvernement américain à prendre les mesures nécessaires pour remédier à ce problème. A ce propos, il a souligné que la Maison Blanche se trouve en position d’exercer une pression sur le gouvernement russe.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom